Le Standard de Liège s'est imposé 3-0 face à Copenhague, ce jeudi dans le cadre de la deuxième journée du groupe B de l'Europa League de football. Les Liégeois prennent la tête de leur groupe, avec 4 points, à égalité avec les Allemands de Hanovre.

Dès la 3e minute, Berrier lança Leye en profondeur. Mais le Sénégalais dévissa sa frappe. La suite de la première période fut peu spectaculaire et pauvre en occasions. Delaney (20e) et Ottesen (26e) alertèrent Bolat, alors que Kanu faisait de même avec Wiland (25e), mais sans réel danger. L'arbitre M. Kakos annula un but de Copenhague à la 37e minute, pour un hors-jeu de Santin sur une frappe victorieuse de Claudemir.

Le Standard, peu créatif en première mi-temps, afficha un visage totalement différent en seconde période. La montée au jeu de Mémé Tchité pour Buzaglo, peu à son affaire, n'y était pas étrangère. Le premier but liégeois tomba à la 57e minute : la défense de Copenhague se dégagea mal et Seijas reprit très bien de volée, hors de portée de Wiland. Le Standard acculait son adversaire et ajouta un second but par Felipe, qui envoya puissamment dans le plafond du but un coup de coin dévié jusqu'au deuxième piquet (72e). Un coup-franc de Pocognoli passa de peu au-dessus (78e), avant que Kanu ne scelle la marque sur corner en s'élevant plus haut que la défense danoise (79e).

Victoire 3-0, la première dans le Groupe B de l'Europa League pour le Standard.

Braga - Bruges : 1-2
Le FC Brugeois a lui créé la sensation en s'imposant 1-2 à Braga. Les Blauw en Zwart totalisent désormais 6 points, et prennent la tête du groupe H devant Braga, finaliste la saison dernière, et Birmingham.

Il a fallu attendre la 23e minute pour assister à la première occasion dangereuse : un centre de Djamal dévié vers son but par Zimling. Mais Vleminckx sauva sur la ligne. Sur le contre, ce même Vleminckx obligea le gardien Quim à se coucher. Cela chauffa encore devant le but brugeois à la demi-heure, Alan concluant au-dessus du but un mouvement très rapide des Portugais (35e). La tête d'Akpala passa elle peu à côté (41e). Deux minutes plus tard, Mossoro botta incompréhensiblement au-dessus de la cage vide.

Bruges hérita de la première occasion de la seconde période, mais la frappe de Vazquez lécha le montant du but de Quim (49e). Le goal d'ouverture tomba à la 53e, quand Helder Barbosa, esseulé, reprit victorieusement de la tête un centre venu de la droite. Akpala profita ensuite, à l'aide d'une petite poussée, d'une mésentente entre Vinicius et son gardien Quim, pour rétablir l'égalité (1-1, 71e). Coosemans effectua un arrêt décisif sur une frappe de Lima (81e). Mais c'est De Jonghe qui hérita de la (première) balle de match, qu'il galvauda (82e). Avant que, dans les arrêts de jeu (90+1) Donk ne s'élève au-dessus de la mêlée pour placer une tête synonyme de trois points pour Bruges : 1-2.

Lokomotiv - Anderlecht : 0-2
Vainqueur 0-2 au Lokomotiv Moscou, favori du Groupe L de l'Europa League, Anderlecht, bousculé et un peu chanceux mais efficace en contre, a réalisé une affaire en or, voire décisive.

Le Lokomotiv a pourtant d'emblée pris Anderlecht à la gorge, et quelques phases très chaudes se déroulèrent ainsi devant Proto, à la parade sur un tir de Maicon (5e). Les Mauves eurent toutefois la chance de bénéficier du scénario idéal en ouvrant la marque sur la première contre-attaque à la 11e minute. Un but magnifique préparé par Canesin et Kanu, Suarez concluant en retourné. Burlak faillit égaliser de la tête sur corner à la 17e, mais Proto ne se laissa pas surprendre. La domination russe était constante, mais sans effet au marquoir. Anderlecht était cependant assez bien organisé en milieu de terrain, et la défense faisait front. Elle fut cependant surprise par Syshev, qui reprit toutefois à côté de la tête (45e).

On n'attendait pas un scénario très différent à la reprise. Grosse alerte d'ailleurs dès la 47e, lorsque Maicon, lancé par Obinna, se heurta à Proto, dont l'intervention ne fut pas sanctionnée par l'arbitre. Sychev sollicita à son tour le gardien des mauves, qui répondit encore présent (55e). Cela sentait l'égalisation. Le Lokomotiv n'était cependant pas à l'abri d'un contre. Ce que démontra Suarez, arrêté in extremis (58e). L'entrée au jeu de Mbokani dans ce contexte, paya d'emblée, le Congolais s'élevant plus haut que le gardien pour reprendre victorieusement un centre parfait de Biglia (71e). 0-2, score final.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le Standard de Liège s'est imposé 3-0 face à Copenhague, ce jeudi dans le cadre de la deuxième journée du groupe B de l'Europa League de football. Les Liégeois prennent la tête de leur groupe, avec 4 points, à égalité avec les Allemands de Hanovre. Dès la 3e minute, Berrier lança Leye en profondeur. Mais le Sénégalais dévissa sa frappe. La suite de la première période fut peu spectaculaire et pauvre en occasions. Delaney (20e) et Ottesen (26e) alertèrent Bolat, alors que Kanu faisait de même avec Wiland (25e), mais sans réel danger. L'arbitre M. Kakos annula un but de Copenhague à la 37e minute, pour un hors-jeu de Santin sur une frappe victorieuse de Claudemir. Le Standard, peu créatif en première mi-temps, afficha un visage totalement différent en seconde période. La montée au jeu de Mémé Tchité pour Buzaglo, peu à son affaire, n'y était pas étrangère. Le premier but liégeois tomba à la 57e minute : la défense de Copenhague se dégagea mal et Seijas reprit très bien de volée, hors de portée de Wiland. Le Standard acculait son adversaire et ajouta un second but par Felipe, qui envoya puissamment dans le plafond du but un coup de coin dévié jusqu'au deuxième piquet (72e). Un coup-franc de Pocognoli passa de peu au-dessus (78e), avant que Kanu ne scelle la marque sur corner en s'élevant plus haut que la défense danoise (79e). Victoire 3-0, la première dans le Groupe B de l'Europa League pour le Standard. Braga - Bruges : 1-2 Le FC Brugeois a lui créé la sensation en s'imposant 1-2 à Braga. Les Blauw en Zwart totalisent désormais 6 points, et prennent la tête du groupe H devant Braga, finaliste la saison dernière, et Birmingham. Il a fallu attendre la 23e minute pour assister à la première occasion dangereuse : un centre de Djamal dévié vers son but par Zimling. Mais Vleminckx sauva sur la ligne. Sur le contre, ce même Vleminckx obligea le gardien Quim à se coucher. Cela chauffa encore devant le but brugeois à la demi-heure, Alan concluant au-dessus du but un mouvement très rapide des Portugais (35e). La tête d'Akpala passa elle peu à côté (41e). Deux minutes plus tard, Mossoro botta incompréhensiblement au-dessus de la cage vide. Bruges hérita de la première occasion de la seconde période, mais la frappe de Vazquez lécha le montant du but de Quim (49e). Le goal d'ouverture tomba à la 53e, quand Helder Barbosa, esseulé, reprit victorieusement de la tête un centre venu de la droite. Akpala profita ensuite, à l'aide d'une petite poussée, d'une mésentente entre Vinicius et son gardien Quim, pour rétablir l'égalité (1-1, 71e). Coosemans effectua un arrêt décisif sur une frappe de Lima (81e). Mais c'est De Jonghe qui hérita de la (première) balle de match, qu'il galvauda (82e). Avant que, dans les arrêts de jeu (90+1) Donk ne s'élève au-dessus de la mêlée pour placer une tête synonyme de trois points pour Bruges : 1-2. Lokomotiv - Anderlecht : 0-2 Vainqueur 0-2 au Lokomotiv Moscou, favori du Groupe L de l'Europa League, Anderlecht, bousculé et un peu chanceux mais efficace en contre, a réalisé une affaire en or, voire décisive. Le Lokomotiv a pourtant d'emblée pris Anderlecht à la gorge, et quelques phases très chaudes se déroulèrent ainsi devant Proto, à la parade sur un tir de Maicon (5e). Les Mauves eurent toutefois la chance de bénéficier du scénario idéal en ouvrant la marque sur la première contre-attaque à la 11e minute. Un but magnifique préparé par Canesin et Kanu, Suarez concluant en retourné. Burlak faillit égaliser de la tête sur corner à la 17e, mais Proto ne se laissa pas surprendre. La domination russe était constante, mais sans effet au marquoir. Anderlecht était cependant assez bien organisé en milieu de terrain, et la défense faisait front. Elle fut cependant surprise par Syshev, qui reprit toutefois à côté de la tête (45e). On n'attendait pas un scénario très différent à la reprise. Grosse alerte d'ailleurs dès la 47e, lorsque Maicon, lancé par Obinna, se heurta à Proto, dont l'intervention ne fut pas sanctionnée par l'arbitre. Sychev sollicita à son tour le gardien des mauves, qui répondit encore présent (55e). Cela sentait l'égalisation. Le Lokomotiv n'était cependant pas à l'abri d'un contre. Ce que démontra Suarez, arrêté in extremis (58e). L'entrée au jeu de Mbokani dans ce contexte, paya d'emblée, le Congolais s'élevant plus haut que le gardien pour reprendre victorieusement un centre parfait de Biglia (71e). 0-2, score final. Sportfootmagazine.be, avec Belga