La saison dernière, Anderlecht avait battu l'AEK Athènes à domicile sur le score de 3-0, en poule de l'Europa League. Mais gare à l'excès de confiance ! Même si les Grecs sont actuellement en proie à des problèmes sportifs et financiers, ils possèdent certains joueurs qui peuvent faire la différence.

L'entraîneur : Manuel Jimenez
Manuel Jimenez a effectué ses débuts d'entraîneur dans le plus grand club de sa ville natale, le FC Séville, où il a réalisé l'essentiel de sa carrière de joueur. Il compte 15 sélections en équipe nationale. Après des résultats décevants, le club a été contraint de changer de coach en mars 2010. Six mois plus tard, l'Espagnol était présenté à l'AEK, où il succédait au Serbe Dusan Bajevic. Jimenez a remporté la Coupe de Grèce dès sa première saison.

Le joueur à suivre : Eidur Gudjohnsen

L'Islandais de 33 ans, Eidur Gudjohnsen, s'est déjà produit pour le PSV, Barcelone, Chelsea et Tottenham, entre autres. Il a été champion des Pays-Bas, d'Espagne et d'Angleterre. Depuis quelques années, il se blesse fréquemment. La saison dernière, Stoke City l'a loué à Fulham, pour lequel il n'a marqué que deux buts. A son arrivée à Athènes, il a déclaré : "J'ai joué dans de nombreux pays mais je n'ai été aussi bien accueilli nulle part. Je suis donc certain d'avoir effectué le bon choix. Je suis venu pour gagner des prix."

Le jeu
Comme d'habitude, l'ancien club de Daniel Tözser s'est qualifié de justesse. Battu 1-0 à Tbilissi, il a été sauvé aux prolongations du match retour par un penalty de Leonardo. Il y a 17 ans que l'AEK n'a plus été sacré champion et cette année, la concurrence s'annonce rude. Les Athéniens ont perdu leur meneur Rafik Djebbour, parti à l'Olympiacos. Ils ont certes enrôlé le Colombien Fabian Vargas et Gudjohnson, superflu à Fulham. Cala et José Carlos (Séville) retrouvent à l'AEK leur ancien entraîneur, Manuel Jimenez. Cala n'a que 21 ans mais est déjà la doublure du défenseur central Traianos Dellas (35 ans). Le préféré du public, Nikos Liberopoulos, a prolongé son contrat d'un an. L'AEK figurait déjà dans la poule d'Anderlecht la campagne précédente. Il n'avait pris qu'un point lors de leur double confrontation : 1-1 et 3-0. L'AEK procède en 4-2-3-1.

La composition probable
Gardien : Arabatzis

Défenseurs : Georgeas, Manolas, Dellas, Karambelas

Milieux : Gentzoglou, Vargas, José Carlos, Gudjohnsen, Leonardo

Avant : Liberopoulos

Sport/Foot Magazine

La saison dernière, Anderlecht avait battu l'AEK Athènes à domicile sur le score de 3-0, en poule de l'Europa League. Mais gare à l'excès de confiance ! Même si les Grecs sont actuellement en proie à des problèmes sportifs et financiers, ils possèdent certains joueurs qui peuvent faire la différence.L'entraîneur : Manuel Jimenez Manuel Jimenez a effectué ses débuts d'entraîneur dans le plus grand club de sa ville natale, le FC Séville, où il a réalisé l'essentiel de sa carrière de joueur. Il compte 15 sélections en équipe nationale. Après des résultats décevants, le club a été contraint de changer de coach en mars 2010. Six mois plus tard, l'Espagnol était présenté à l'AEK, où il succédait au Serbe Dusan Bajevic. Jimenez a remporté la Coupe de Grèce dès sa première saison. Le joueur à suivre : Eidur Gudjohnsen L'Islandais de 33 ans, Eidur Gudjohnsen, s'est déjà produit pour le PSV, Barcelone, Chelsea et Tottenham, entre autres. Il a été champion des Pays-Bas, d'Espagne et d'Angleterre. Depuis quelques années, il se blesse fréquemment. La saison dernière, Stoke City l'a loué à Fulham, pour lequel il n'a marqué que deux buts. A son arrivée à Athènes, il a déclaré : "J'ai joué dans de nombreux pays mais je n'ai été aussi bien accueilli nulle part. Je suis donc certain d'avoir effectué le bon choix. Je suis venu pour gagner des prix." Le jeu Comme d'habitude, l'ancien club de Daniel Tözser s'est qualifié de justesse. Battu 1-0 à Tbilissi, il a été sauvé aux prolongations du match retour par un penalty de Leonardo. Il y a 17 ans que l'AEK n'a plus été sacré champion et cette année, la concurrence s'annonce rude. Les Athéniens ont perdu leur meneur Rafik Djebbour, parti à l'Olympiacos. Ils ont certes enrôlé le Colombien Fabian Vargas et Gudjohnson, superflu à Fulham. Cala et José Carlos (Séville) retrouvent à l'AEK leur ancien entraîneur, Manuel Jimenez. Cala n'a que 21 ans mais est déjà la doublure du défenseur central Traianos Dellas (35 ans). Le préféré du public, Nikos Liberopoulos, a prolongé son contrat d'un an. L'AEK figurait déjà dans la poule d'Anderlecht la campagne précédente. Il n'avait pris qu'un point lors de leur double confrontation : 1-1 et 3-0. L'AEK procède en 4-2-3-1. La composition probable Gardien : Arabatzis Défenseurs : Georgeas, Manolas, Dellas, Karambelas Milieux : Gentzoglou, Vargas, José Carlos, Gudjohnsen, Leonardo Avant : Liberopoulos Sport/Foot Magazine