"Nous avons trouvé notre camion-atelier complétement vide ce matin", expliqué à Belga Dominique Arnould, directeur sportif d'Europcar sur l'épreuve franco-belge. "C'est le travail de professionnels qui ont ouvert proprement les serrures du camion. Ce sont des bandes organisées qui sévissent régulièrement. Nous avions déjà été victimes d'un vol de matériel il y a plusieurs années a à la veille de l'avant-dernière étape du Tour d'Italie. Cette année, l'équipe Garmin a connu la même mésaventure sur le Tour Méditerranéen et on a également volé les vélos de l'équipe russe lors des récents Mondiaux à Florence". "Nous sommes assurés, mais c'est toujours problématique pour le staff et les coureurs. Heureusement, la solidarité du peloton a joué et les deux équipes wallonnes, Wallonie-Bruxelles et Color Code-Biowanze, dont le service courses se situe à Mouscron, ont mis à notre disposition les vélos nécessaires pour poursuivre l'EuroMétropole Tour", poursuit Dominque Arnould. "Nos mécanos se sont employés toute la matinée pour régler les vélos prêtés en fonction de nos coureurs. Nous voulions rester dans la course par respect pour l'organisateur. Nous remercions les deux équipes wallonnes pour leur aide, sans laquelle nous aurions dû abandonner". Le butin du vol est estimé à 200.000 euros. (Belga)

"Nous avons trouvé notre camion-atelier complétement vide ce matin", expliqué à Belga Dominique Arnould, directeur sportif d'Europcar sur l'épreuve franco-belge. "C'est le travail de professionnels qui ont ouvert proprement les serrures du camion. Ce sont des bandes organisées qui sévissent régulièrement. Nous avions déjà été victimes d'un vol de matériel il y a plusieurs années a à la veille de l'avant-dernière étape du Tour d'Italie. Cette année, l'équipe Garmin a connu la même mésaventure sur le Tour Méditerranéen et on a également volé les vélos de l'équipe russe lors des récents Mondiaux à Florence". "Nous sommes assurés, mais c'est toujours problématique pour le staff et les coureurs. Heureusement, la solidarité du peloton a joué et les deux équipes wallonnes, Wallonie-Bruxelles et Color Code-Biowanze, dont le service courses se situe à Mouscron, ont mis à notre disposition les vélos nécessaires pour poursuivre l'EuroMétropole Tour", poursuit Dominque Arnould. "Nos mécanos se sont employés toute la matinée pour régler les vélos prêtés en fonction de nos coureurs. Nous voulions rester dans la course par respect pour l'organisateur. Nous remercions les deux équipes wallonnes pour leur aide, sans laquelle nous aurions dû abandonner". Le butin du vol est estimé à 200.000 euros. (Belga)