Versés dans le même groupe de l'Eurochallenge, Anvers et Mons se sont affrontés mardi dans la Lotto Arena anversoise. Suite à la victoire plus tôt dans la soirée de Novo Mesto (Slo) face à Izmir (Tur) 86-81, les chances de qualification des deux teams belges étaient mathématiquement faibles avant la rencontre.

Les Montois prirent d'emblée le match à leur compte et menaient rapidement de neuf points (4-15). Mais Anvers trouva les ressources pour retourner la situation et les Métropolitains comptaient à leur tour neuf points d'avance à l'issue du deuxième quart-temps (32-23). C'est le moment que choisit Mons pour retrouver son basket. Un collectif plus fluide permit aux Hennuyers de réduire l'écart en vue de la dernière ligne droite (45-40) et enfin de prendre l'avantage (51-53 à la 35e). Anvers eut un ultime sursaut d'orgueil et revint à trois points (56-59 à la 39e) mais l'Union termina en trombe pour finalement s'imposer 58-65.

Une petite victoire qui permet à Mons d'encore entrevoir des perspectives de qualification. En effet, les Montois passeront au tour suivant s'ils battent Izmir à domicile d'au moins 24 points lors de la sixième et dernière journée. Ce ne sera pas une sinécure.

Ostende, de son côté, a concédé sa première défaite de la compétition en Russie face à Kuban (70-62). Les Côtiers, déjà qualifiés, ont mal débuté la rencontre, encaissant d'emblée un 12-0 qui mettait leurs hôtes en confiance. Les hommes de Jean-Marc Jaumin ont couru après le score durant toute la partie sans jamais arriver à rejoindre Kuban. Malgré ce revers, Ostende conserve la tête de son groupe.

Jules Monnier (stg)

Versés dans le même groupe de l'Eurochallenge, Anvers et Mons se sont affrontés mardi dans la Lotto Arena anversoise. Suite à la victoire plus tôt dans la soirée de Novo Mesto (Slo) face à Izmir (Tur) 86-81, les chances de qualification des deux teams belges étaient mathématiquement faibles avant la rencontre. Les Montois prirent d'emblée le match à leur compte et menaient rapidement de neuf points (4-15). Mais Anvers trouva les ressources pour retourner la situation et les Métropolitains comptaient à leur tour neuf points d'avance à l'issue du deuxième quart-temps (32-23). C'est le moment que choisit Mons pour retrouver son basket. Un collectif plus fluide permit aux Hennuyers de réduire l'écart en vue de la dernière ligne droite (45-40) et enfin de prendre l'avantage (51-53 à la 35e). Anvers eut un ultime sursaut d'orgueil et revint à trois points (56-59 à la 39e) mais l'Union termina en trombe pour finalement s'imposer 58-65. Une petite victoire qui permet à Mons d'encore entrevoir des perspectives de qualification. En effet, les Montois passeront au tour suivant s'ils battent Izmir à domicile d'au moins 24 points lors de la sixième et dernière journée. Ce ne sera pas une sinécure. Ostende, de son côté, a concédé sa première défaite de la compétition en Russie face à Kuban (70-62). Les Côtiers, déjà qualifiés, ont mal débuté la rencontre, encaissant d'emblée un 12-0 qui mettait leurs hôtes en confiance. Les hommes de Jean-Marc Jaumin ont couru après le score durant toute la partie sans jamais arriver à rejoindre Kuban. Malgré ce revers, Ostende conserve la tête de son groupe. Jules Monnier (stg)