"Nous avons tablé sur un budget de 2 à 2,5 millions d'euros pour aménager les 31.000 mètres carrés que nous avons à notre disposition. Nous travaillons depuis plus de deux ans sur ce projet mais pour avoir tous nos apaisements, nous avons besoin de l'aide de 100 bénévoles par jour. Pendant le tournoi, ce chiffre montera jusqu'à 250. Sans leur soutien, on n'y arriverait pas. Cette organisation est aussi un pari financier. A cause de la crise, il n'est pas facile de dénicher des partenaires", assure Biekens. "Je suis très fier de voir les infrastructures provisoires que nous avons installées. Elles peuvent accueillir 8.000 spectateurs qui bénéficieront tous d'une bonne vision. Il y a encore quelques tickets disponibles. Nous escomptons voir le stade plein le jour d'ouverture et à l'occasion des finales. Ce site a été aménagé de manière à offrir confort et spectacle à tous les visiteurs. Samedi, le Roi Philippe nous rendra visite et le pays gagnant recevra un stick en diamants", poursuit Eduard Biekens. (Belga)

"Nous avons tablé sur un budget de 2 à 2,5 millions d'euros pour aménager les 31.000 mètres carrés que nous avons à notre disposition. Nous travaillons depuis plus de deux ans sur ce projet mais pour avoir tous nos apaisements, nous avons besoin de l'aide de 100 bénévoles par jour. Pendant le tournoi, ce chiffre montera jusqu'à 250. Sans leur soutien, on n'y arriverait pas. Cette organisation est aussi un pari financier. A cause de la crise, il n'est pas facile de dénicher des partenaires", assure Biekens. "Je suis très fier de voir les infrastructures provisoires que nous avons installées. Elles peuvent accueillir 8.000 spectateurs qui bénéficieront tous d'une bonne vision. Il y a encore quelques tickets disponibles. Nous escomptons voir le stade plein le jour d'ouverture et à l'occasion des finales. Ce site a été aménagé de manière à offrir confort et spectacle à tous les visiteurs. Samedi, le Roi Philippe nous rendra visite et le pays gagnant recevra un stick en diamants", poursuit Eduard Biekens. (Belga)