Mais le partage était un soulagement pour Denayer. "Absolument. Une défaite 3-2 aurait été très décevante. Maintenant, nous conservons la confiance. Nous pouvons encore progresser dans le tournoi." Tout ne fut pas parfait mercredi. "Nous aurions dû être plus réalistes. Nous n'avons pas assez concrétisé aujourd'hui, mais aussi contre l'Allemagne (victoire 2-1) et la République tchèque (victoire 4-0) nous aurions dû marquer davantage de buts", a estimé Denayer. "Les nombreuses cartes ont été un désavantage pour nous. Nous étions très souvent à dix. Heureusement, nous sommes, selon moi, l'équipe la plus en forme du tournoi, et nous pouvons continuer à lutter." (Belga)

Mais le partage était un soulagement pour Denayer. "Absolument. Une défaite 3-2 aurait été très décevante. Maintenant, nous conservons la confiance. Nous pouvons encore progresser dans le tournoi." Tout ne fut pas parfait mercredi. "Nous aurions dû être plus réalistes. Nous n'avons pas assez concrétisé aujourd'hui, mais aussi contre l'Allemagne (victoire 2-1) et la République tchèque (victoire 4-0) nous aurions dû marquer davantage de buts", a estimé Denayer. "Les nombreuses cartes ont été un désavantage pour nous. Nous étions très souvent à dix. Heureusement, nous sommes, selon moi, l'équipe la plus en forme du tournoi, et nous pouvons continuer à lutter." (Belga)