Le relais belge a terminé troisième de la 1-ère série derrière les Pays-Bas (7:15.52) et l'Italie (7:15.77). Ken Cortens, finalement préféré à Louis Croenen, a lancé le relais. Il était cinquième à la fin de son passage (1:51.21). La Belgique était toujours cinquième après le relais de Glenn Surgeloose (1:48.49), juste derrière l'Autriche et le Danemark. Le troisième relayeur, Emmanuel Vanluchene (1:49.42) a ensuite dépassé le Danemark. Pieter Timmers (1:47.21) s'est chargé de compléter le travail en plaçant la Belgique au troisième rang de la série. En 7:16.33, la Belgique termine avec le sixième chrono des qualifications. Les relayeurs allemands ont été les plus rapides de la matinée (7:10.26) devant les Russes (7:11.37). En finale, samedi après-midi (17h47), le relais belge aura également pour adversaires l'Espagne (7:16.11), la France (7:16.54) et la Pologne (7:19.10) (Belga)

Le relais belge a terminé troisième de la 1-ère série derrière les Pays-Bas (7:15.52) et l'Italie (7:15.77). Ken Cortens, finalement préféré à Louis Croenen, a lancé le relais. Il était cinquième à la fin de son passage (1:51.21). La Belgique était toujours cinquième après le relais de Glenn Surgeloose (1:48.49), juste derrière l'Autriche et le Danemark. Le troisième relayeur, Emmanuel Vanluchene (1:49.42) a ensuite dépassé le Danemark. Pieter Timmers (1:47.21) s'est chargé de compléter le travail en plaçant la Belgique au troisième rang de la série. En 7:16.33, la Belgique termine avec le sixième chrono des qualifications. Les relayeurs allemands ont été les plus rapides de la matinée (7:10.26) devant les Russes (7:11.37). En finale, samedi après-midi (17h47), le relais belge aura également pour adversaires l'Espagne (7:16.11), la France (7:16.54) et la Pologne (7:19.10) (Belga)