"Quand Ronald Gaastra nous a dit cette après-midi que nous avions une chance de monter sur la troisième marche du podium, on l'a pris pour un fou. Mais lorsque vous regardez les temps de la concurrence, vous commencez à y croire. Une fois dans l'eau, j'étais convaincu que c'était possible", a conclu Pieter Timmers. Emmanuel Vanluchene a, quant à lui, réalisé le chrono le plus rapide de la finale avec un temps de réaction de 9/100 de seconde. "C'est un peu ma spécialité, même si je m'entraîne beaucoup. J'ai pu, lors de cette finale, évacuer toute la frustration de cette semaine. J'ai nagé cette finale au caractère, je ne pouvais pas laisser tomber les garçons". Louis Croenen, premier relayeur belge de cette finale, a mis la Belgique sur de bons rails, terminant 5e après son 200m. "Je me suis à peine entraîné sur la nage libre cette année. J'a donc décidé de commencer le plus rapidement possible. J'ai eu peur de ne pas pouvoir tenir la cadence mais j'ai tout donné, c'était ma dernière course des championnats. Cette médaille avec le relais, c'est un moment que je n'oublierais jamais. Ma 4e place dans le 200m papillon m'a aidé mentalement. Je me sentais vraiment bien dans l'eau!" Glenn Surgeloose aura le mot de la fin en déclarant que cette performance était la cerise sur le gâteau, louant l'esprit d'équipe qui a régné dans cette équipe du 4x200m. "Il y a un sentiment d'euphorie incroyable", a conclu le nageur belge. (Belga)

"Quand Ronald Gaastra nous a dit cette après-midi que nous avions une chance de monter sur la troisième marche du podium, on l'a pris pour un fou. Mais lorsque vous regardez les temps de la concurrence, vous commencez à y croire. Une fois dans l'eau, j'étais convaincu que c'était possible", a conclu Pieter Timmers. Emmanuel Vanluchene a, quant à lui, réalisé le chrono le plus rapide de la finale avec un temps de réaction de 9/100 de seconde. "C'est un peu ma spécialité, même si je m'entraîne beaucoup. J'ai pu, lors de cette finale, évacuer toute la frustration de cette semaine. J'ai nagé cette finale au caractère, je ne pouvais pas laisser tomber les garçons". Louis Croenen, premier relayeur belge de cette finale, a mis la Belgique sur de bons rails, terminant 5e après son 200m. "Je me suis à peine entraîné sur la nage libre cette année. J'a donc décidé de commencer le plus rapidement possible. J'ai eu peur de ne pas pouvoir tenir la cadence mais j'ai tout donné, c'était ma dernière course des championnats. Cette médaille avec le relais, c'est un moment que je n'oublierais jamais. Ma 4e place dans le 200m papillon m'a aidé mentalement. Je me sentais vraiment bien dans l'eau!" Glenn Surgeloose aura le mot de la fin en déclarant que cette performance était la cerise sur le gâteau, louant l'esprit d'équipe qui a régné dans cette équipe du 4x200m. "Il y a un sentiment d'euphorie incroyable", a conclu le nageur belge. (Belga)