Dans sa série, le relais belge a été devancé par la Russie (3:14.17, meilleur temps des finalistes) et la France (3:16.24). Troisièmes après le premier relais de Jasper Aerents (49.60), les Belges n'ont plus quitté cette position et se sont qualifiés sans difficulté pour la finale prévue en début de soirée (19h20). Emmanuel Vanluchene a nagé en 49.38, Glenn Surgeloose en 48.96 et Pieter Timmers en 48.57. Outre la Russie et la France, la Belgique aura pour adversaire en finale l'Italie (3:14.38), la Pologne (3:15.78), l'Espagne (3:17.47), Israël (3:18.95) et la Lituanie (3:19.91). Lundi, Kimberly Buys - avec un record de Belgique à la clé en 26.10 - et François Heersbrandt se sont hissés en demi-finales du 50m papillon tandis que Lander Hendrickx a été éliminé en série du 400m libre. (Belga)

Dans sa série, le relais belge a été devancé par la Russie (3:14.17, meilleur temps des finalistes) et la France (3:16.24). Troisièmes après le premier relais de Jasper Aerents (49.60), les Belges n'ont plus quitté cette position et se sont qualifiés sans difficulté pour la finale prévue en début de soirée (19h20). Emmanuel Vanluchene a nagé en 49.38, Glenn Surgeloose en 48.96 et Pieter Timmers en 48.57. Outre la Russie et la France, la Belgique aura pour adversaire en finale l'Italie (3:14.38), la Pologne (3:15.78), l'Espagne (3:17.47), Israël (3:18.95) et la Lituanie (3:19.91). Lundi, Kimberly Buys - avec un record de Belgique à la clé en 26.10 - et François Heersbrandt se sont hissés en demi-finales du 50m papillon tandis que Lander Hendrickx a été éliminé en série du 400m libre. (Belga)