"On a peut-être pas très bien joué", admettait-il. "Et alors ? L'important était quand même de prendre les trois points non ? Voilà qui est fait. Je n'en demandais pas plus. D'autant que moi, je savais que ce match n'allait pas du tout être une partie de plaisir. On était fatigué après l'expédition réussie en Italie (1-3), ce qui n'était pas le cas de l'adversaire. Celà s'est d'ailleurs clairement vu sur le terrain. Peut-être aussi que certains joueurs étaient même un peu trop confiants, et pensaient que celà irait tout seul..." L'ex-anderlechtois insiste sur l'importance de "rester les pieds sur terre" malgré les neuf points récoltés en trois matches. "Les deux prochaines rencontres (le 11 octobre en Irlande du Nord et contre l'Italie trois jours plus tard, ndlr) seront primordiales", prévient-il. "Je compte notamment sur des joueurs comme Thorgan Hazard ou Yannick Ferreira-Carrasco, qui espèrent encore convaincre Marc Wilmots de les emmener au Brésil, pour montrer qu'ils le méritent dans ces duels..." Hazard, précisément, auteur d'un match de haute volée, avouait que la perspective d'être repris pour le Mondial le motivait. "On veut aussi imiter les Diables Rouges en alignant également de très bons résultats", soulignait-il. "Le public suit, ce qui aurait été impensable il y a encore deux ans..." (Belga)

"On a peut-être pas très bien joué", admettait-il. "Et alors ? L'important était quand même de prendre les trois points non ? Voilà qui est fait. Je n'en demandais pas plus. D'autant que moi, je savais que ce match n'allait pas du tout être une partie de plaisir. On était fatigué après l'expédition réussie en Italie (1-3), ce qui n'était pas le cas de l'adversaire. Celà s'est d'ailleurs clairement vu sur le terrain. Peut-être aussi que certains joueurs étaient même un peu trop confiants, et pensaient que celà irait tout seul..." L'ex-anderlechtois insiste sur l'importance de "rester les pieds sur terre" malgré les neuf points récoltés en trois matches. "Les deux prochaines rencontres (le 11 octobre en Irlande du Nord et contre l'Italie trois jours plus tard, ndlr) seront primordiales", prévient-il. "Je compte notamment sur des joueurs comme Thorgan Hazard ou Yannick Ferreira-Carrasco, qui espèrent encore convaincre Marc Wilmots de les emmener au Brésil, pour montrer qu'ils le méritent dans ces duels..." Hazard, précisément, auteur d'un match de haute volée, avouait que la perspective d'être repris pour le Mondial le motivait. "On veut aussi imiter les Diables Rouges en alignant également de très bons résultats", soulignait-il. "Le public suit, ce qui aurait été impensable il y a encore deux ans..." (Belga)