Le résultat ne reflète pas la différence entre les deux équipes sur le terrain. La Belgique a dominé la plupart du temps, ne laissant l'initiative à l'Irlande du Nord que dans les minutes qui ont suivi la montée au jeu de McCartan (71e). Le coach Irlandais, Robinson, a admis la supériorité des Diablotins avant d'épingler le nom de Yannick Ferreira-Carrasco: "Un milieu de terrain estimé à 20 millions de livres." Dans le premier quart d'heure, les Diables auraient déjà pu creuser l'écart mais Brennan a bloqué coup sur coup des envois de Batshuayi, de Mpoku et de Vetokele. Entre-temps, le gardien de Kilmarnock avait été tout heureux de voir Arslanagic louper une magnifique occasion de but. Une tentative de Winchester, qui n'a pas vraiment inquiété Coosemans, aura permis aux Diablotins de reprendre leur souffle. Directement, les occasions se sont succédées à nouveau. Jordan Lukaku et Ferreira-Carrasco ont tenté leur chance mais c'est Batshuayi qui s'est montré le plus efficace. La seconde période a été du même tonneau: Mpoku, De Bock et surtout Carrasco à la 59e ont encore oublié d'alourdir la marque. (Belga)

Le résultat ne reflète pas la différence entre les deux équipes sur le terrain. La Belgique a dominé la plupart du temps, ne laissant l'initiative à l'Irlande du Nord que dans les minutes qui ont suivi la montée au jeu de McCartan (71e). Le coach Irlandais, Robinson, a admis la supériorité des Diablotins avant d'épingler le nom de Yannick Ferreira-Carrasco: "Un milieu de terrain estimé à 20 millions de livres." Dans le premier quart d'heure, les Diables auraient déjà pu creuser l'écart mais Brennan a bloqué coup sur coup des envois de Batshuayi, de Mpoku et de Vetokele. Entre-temps, le gardien de Kilmarnock avait été tout heureux de voir Arslanagic louper une magnifique occasion de but. Une tentative de Winchester, qui n'a pas vraiment inquiété Coosemans, aura permis aux Diablotins de reprendre leur souffle. Directement, les occasions se sont succédées à nouveau. Jordan Lukaku et Ferreira-Carrasco ont tenté leur chance mais c'est Batshuayi qui s'est montré le plus efficace. La seconde période a été du même tonneau: Mpoku, De Bock et surtout Carrasco à la 59e ont encore oublié d'alourdir la marque. (Belga)