La plus belle promesse du basket féminin belge a expliqué "décliner avec regret l'invitation en équipe nationale", estimant "impossible de tout combiner". Emma Meesseman est en effet engagée avec son club de Villeneuve d'Ascq en demi-finales des play-off du championnat de France dès jeudi soir contre Bourges, et de toute façon jusqu'au 10 mai avec la finale de la Coupe de France face à Bourges également. "Je me rends ensuite directement à Washington pour ma 2e saison en WNBA. Il apparaît que je pourrais jouer un plus grand rôle avec Washington," a ajouté l'Espoir européen de l'année en 2011. La Belgique entame le 1er mai sa préparation pour les qualifications de l'Euro-2015 en juin. Les Belges de Daniel Goethals figurent dans un groupe avec la Grande-Bretagne, la Lituanie et la Macédoine avec des chances de qualifications. "Nous formons une jeune génération, avec beaucoup de talents. Tout est réuni pour construire quelque chose à long terme. Il faut le faire et mieux se structurer pour nous donner les meilleures chances", a encore souligné Emma Meesseman qui souhaite bonne chance à ses coéquipières. Après son deuxième été en WNBA avec Washington Mystics par qui elle avait été draftée l'an dernier, Emma Meesseman rejoindra le Spartak Moscou, Russie. (Belga)

La plus belle promesse du basket féminin belge a expliqué "décliner avec regret l'invitation en équipe nationale", estimant "impossible de tout combiner". Emma Meesseman est en effet engagée avec son club de Villeneuve d'Ascq en demi-finales des play-off du championnat de France dès jeudi soir contre Bourges, et de toute façon jusqu'au 10 mai avec la finale de la Coupe de France face à Bourges également. "Je me rends ensuite directement à Washington pour ma 2e saison en WNBA. Il apparaît que je pourrais jouer un plus grand rôle avec Washington," a ajouté l'Espoir européen de l'année en 2011. La Belgique entame le 1er mai sa préparation pour les qualifications de l'Euro-2015 en juin. Les Belges de Daniel Goethals figurent dans un groupe avec la Grande-Bretagne, la Lituanie et la Macédoine avec des chances de qualifications. "Nous formons une jeune génération, avec beaucoup de talents. Tout est réuni pour construire quelque chose à long terme. Il faut le faire et mieux se structurer pour nous donner les meilleures chances", a encore souligné Emma Meesseman qui souhaite bonne chance à ses coéquipières. Après son deuxième été en WNBA avec Washington Mystics par qui elle avait été draftée l'an dernier, Emma Meesseman rejoindra le Spartak Moscou, Russie. (Belga)