Lors de son premier match face à la Suède, l'Ukraine est parvenue à renverser une situation délicate en seulement 7 minutes. Les Ukrainiens, portés par leur public, n'ont pas paniqué après le but d'ouverture suédois. Ils n'ont pas non plus succombé à la pression d'évoluer sur leur terre. Menés 0-1, les Ukrainiens ont pu compter sur leur légende Shevchenko qui a fait parler la poudre par deux fois et ainsi offrir les trois points à son pays (2-1).

La France, elle, n'a trouvé la solution qu'à une seule reprise face à une défense anglaise très regroupée. Les Bleus ont longtemps tourné autour du bloc des 'Three Lions'. Bien que souvent installés dans le camp adverse, ils n'ont été dangereux que trop rarement. Les hommes de Laurent Blanc devront élevés leur niveau de jeu pour espérer bousculer leurs adversaires du jour.

Les onze de départ

L'entraîneur ukrainien Oleg Blokhin avance le paramètre de la chaleur pour justifier certains de ses choix tactiques : "Certains de mes joueurs la supportent mieux que d'autres" affirme-t-il sur le site uefa.com. Il faut dire que la température est montée à 41 degrés hier, à Donetsk. Cependant, la ligne d'attaque devrait être maintenue. Blokhin espère revoir le même Shevchenko, bien aidé contre la Suède par les flancs Yarmolenko, auteur de l'assist sur le premier but, et Konoplyanka, qui a délivré le corner sur le deuxième goal.

Laurent Blanc pourrait aussi procéder à plusieurs changements dans son onze de base, par rapport au match contre l'Angleterre. Rétabli de sa blessure à la cheville, Yann M'Vila devrait prendre la place d'Alou Diarra en défense. A gauche, le sélectionneur pourrait être tenté de lancer Marvin Martin au poste occupé par Florent Malouda, peu convaincant contre les Anglais. Tandis qu'à droite, Samir Nasri est en balance avec Jérémy Menez.

Des chiffres en faveur des Bleus Les Ukrainiens ne doivent pas se tourner vers les statistiques des confrontations face à la France pour y puiser une quelconque motivation. En effet, en six rencontres (4 matches officiels et deux amicaux), l'Ukraine n'a jamais gagné. Elle reste sur trois défaites et trois matches nuls. Ses attaquants n'ont d'ailleurs pas été très productifs avec seulement trois buts inscrits (pour neuf encaissés).

Les compos probables

Ukraine : Pyatov - Selin, Khacheridi, Mikhalik, Gusev - Rotan, Tymoshchuk, Konoplyanka, Nazarenko, Yarmolenko - Shevchenko (C)

France : Lloris (C) - Evra, Mexès, Rami, Debuchy - Cabaye, M'Vila, Martin - Ribéry, Menez, Benzema

Sportfootmagazine.be

Lors de son premier match face à la Suède, l'Ukraine est parvenue à renverser une situation délicate en seulement 7 minutes. Les Ukrainiens, portés par leur public, n'ont pas paniqué après le but d'ouverture suédois. Ils n'ont pas non plus succombé à la pression d'évoluer sur leur terre. Menés 0-1, les Ukrainiens ont pu compter sur leur légende Shevchenko qui a fait parler la poudre par deux fois et ainsi offrir les trois points à son pays (2-1). La France, elle, n'a trouvé la solution qu'à une seule reprise face à une défense anglaise très regroupée. Les Bleus ont longtemps tourné autour du bloc des 'Three Lions'. Bien que souvent installés dans le camp adverse, ils n'ont été dangereux que trop rarement. Les hommes de Laurent Blanc devront élevés leur niveau de jeu pour espérer bousculer leurs adversaires du jour. Les onze de départ L'entraîneur ukrainien Oleg Blokhin avance le paramètre de la chaleur pour justifier certains de ses choix tactiques : "Certains de mes joueurs la supportent mieux que d'autres" affirme-t-il sur le site uefa.com. Il faut dire que la température est montée à 41 degrés hier, à Donetsk. Cependant, la ligne d'attaque devrait être maintenue. Blokhin espère revoir le même Shevchenko, bien aidé contre la Suède par les flancs Yarmolenko, auteur de l'assist sur le premier but, et Konoplyanka, qui a délivré le corner sur le deuxième goal. Laurent Blanc pourrait aussi procéder à plusieurs changements dans son onze de base, par rapport au match contre l'Angleterre. Rétabli de sa blessure à la cheville, Yann M'Vila devrait prendre la place d'Alou Diarra en défense. A gauche, le sélectionneur pourrait être tenté de lancer Marvin Martin au poste occupé par Florent Malouda, peu convaincant contre les Anglais. Tandis qu'à droite, Samir Nasri est en balance avec Jérémy Menez. Des chiffres en faveur des Bleus Les Ukrainiens ne doivent pas se tourner vers les statistiques des confrontations face à la France pour y puiser une quelconque motivation. En effet, en six rencontres (4 matches officiels et deux amicaux), l'Ukraine n'a jamais gagné. Elle reste sur trois défaites et trois matches nuls. Ses attaquants n'ont d'ailleurs pas été très productifs avec seulement trois buts inscrits (pour neuf encaissés). Les compos probables Ukraine : Pyatov - Selin, Khacheridi, Mikhalik, Gusev - Rotan, Tymoshchuk, Konoplyanka, Nazarenko, Yarmolenko - Shevchenko (C) France : Lloris (C) - Evra, Mexès, Rami, Debuchy - Cabaye, M'Vila, Martin - Ribéry, Menez, Benzema Sportfootmagazine.be