Dans une rencontre haletante face à la Squadra Azzurra, les Espagnols ont dominé les dernières minutes, sans pouvoir s'imposer. Avec un seul point, la victoire est donc impérative ce jeudi soir pour la Roja. La République d'Irlande, déjà dominée par la Croatie, aura la tâche encore plus rude sur la pelouse de Gdansk.

Le système espagnol, basé sur un jeu au sol rapide, fait de passes courtes, n'a pas déstabilisé une Italie solide lors du premier match. L'Irlande, présentée comme une équipe difficile à bousculer, devra à tout prix éviter les espaces entre les lignes pour tenter d'enrailler le style de jeu ibérique.

Quelles équipes alignées ce soir ?

Côté individualités, Iniesta, souvent déroutant, sera encore le pion principal du dispositif espagnol. Il peut créer seul le danger ou servir sur un plateau les attaquants. Torres, entré au jeu dans le dernier quart d'heure contre La Nazionale, a de nouveau galvaudé de belles possibilités et ne devrait pas être titularisé.

Bien que son équipe parte favorite, Vicente Del Bosque reste méfiant : "Je pense que c'est une équipe qui jouera défensivement pendant tout le match et qui va tenter le contre." prévient-il sur le site uefa.com.

Contre la Croatie, la défense irlandaise, réputée rude et solide, s'était laissée déborder par les attaquants croates. Trappattoni avait alors effectué des changement offensifs pour tenter de revenir au score mais en vain. Ce soir, il faudra d'abord mieux défendre. L'entraîneur italien de 73 ans insiste sur le mental de ses joueurs : "Je pense que psychologiquement nous avons surmonté notre défaite lors de la première journée. A l'entraînement, j'ai vu le même enthousiasme que d'habitude", a-t-il déclaré sur le site uefa.com

Souvenir d'Espagne - Irlande

La dernière fois que les deux équipes se sont affrontées dans une phase finale, c'était à la Coupe du Monde 2002, au stade des 8es de finale. Les Espagnols s'étaient imposés aux tirs au but. Robbie Keane, déjà présent, était parvenu à arracher les prolongations à la dernière minute. L'attaquant vedette de l'Irlande sera-t-il une nouvelle fois le buteur providentiel ce soir...

Les compos probables

Espagne : Casillas - Arbeloa, Piqué, Sergio Ramos, Jordi Alba - Busquets, Xabi Alonso, Xavi - David Silva, Iniesta, Negredo.


Irlande : Given - O'Shea, Dunne, St Ledger, Ward - Duff, Andrews, Whelan, McGeady - Keane, Walters.

Sportfootmagazine.be

Dans une rencontre haletante face à la Squadra Azzurra, les Espagnols ont dominé les dernières minutes, sans pouvoir s'imposer. Avec un seul point, la victoire est donc impérative ce jeudi soir pour la Roja. La République d'Irlande, déjà dominée par la Croatie, aura la tâche encore plus rude sur la pelouse de Gdansk. Le système espagnol, basé sur un jeu au sol rapide, fait de passes courtes, n'a pas déstabilisé une Italie solide lors du premier match. L'Irlande, présentée comme une équipe difficile à bousculer, devra à tout prix éviter les espaces entre les lignes pour tenter d'enrailler le style de jeu ibérique. Quelles équipes alignées ce soir ? Côté individualités, Iniesta, souvent déroutant, sera encore le pion principal du dispositif espagnol. Il peut créer seul le danger ou servir sur un plateau les attaquants. Torres, entré au jeu dans le dernier quart d'heure contre La Nazionale, a de nouveau galvaudé de belles possibilités et ne devrait pas être titularisé. Bien que son équipe parte favorite, Vicente Del Bosque reste méfiant : "Je pense que c'est une équipe qui jouera défensivement pendant tout le match et qui va tenter le contre." prévient-il sur le site uefa.com. Contre la Croatie, la défense irlandaise, réputée rude et solide, s'était laissée déborder par les attaquants croates. Trappattoni avait alors effectué des changement offensifs pour tenter de revenir au score mais en vain. Ce soir, il faudra d'abord mieux défendre. L'entraîneur italien de 73 ans insiste sur le mental de ses joueurs : "Je pense que psychologiquement nous avons surmonté notre défaite lors de la première journée. A l'entraînement, j'ai vu le même enthousiasme que d'habitude", a-t-il déclaré sur le site uefa.com Souvenir d'Espagne - Irlande La dernière fois que les deux équipes se sont affrontées dans une phase finale, c'était à la Coupe du Monde 2002, au stade des 8es de finale. Les Espagnols s'étaient imposés aux tirs au but. Robbie Keane, déjà présent, était parvenu à arracher les prolongations à la dernière minute. L'attaquant vedette de l'Irlande sera-t-il une nouvelle fois le buteur providentiel ce soir... Les compos probables Espagne : Casillas - Arbeloa, Piqué, Sergio Ramos, Jordi Alba - Busquets, Xabi Alonso, Xavi - David Silva, Iniesta, Negredo. Irlande : Given - O'Shea, Dunne, St Ledger, Ward - Duff, Andrews, Whelan, McGeady - Keane, Walters. Sportfootmagazine.be