Je vais bien sûr revenir sur ce qu'on continue à appeler le Clasico entre Anderlecht et le Standard. Le jeu proposé était pourtant bien loin du spectacle du vrai Clasico espagnol. Ce match est le reflet du niveau de notre championnat et du niveau de nos clubs belges en Europa League. Les images de la blessure de Guillaume Gillet font froid dans le dos, ce n'est clairement pas son année. C'est un coup dur pour Anderlecht même si je ne comprends pas ce que fait John Van den Brom avec son capitaine : il l'écarte contre Mons, l'aligne dans l'entrejeu contre Paris puis le remet à nouveau en défense contre le Standard ! Le coach néerlandais montre ses limites et je n'ai vraiment pas apprécié ses propos après la rencontre face au PSG. C'est trop facile de dire que ses joueurs n'ont pas le niveau. Laurent Blanc a été beaucoup plus élégant en interview d'après-match en soulevant le fait que l'équipe d'Anderlecht manquait d'expérience mais qu'il avait tout de même vu quelques bons jeunes. L'entraîneur français a été plus positif vis-à-vis d'Anderlecht que Van den Brom, c'est un comble. La grave blessure de Mati Suarez va aussi faire du tort aux Mauves. Il a été fustigé par son coach mais ça reste un des meilleurs joueurs du Sporting. Van den Brom voudrait presque le faire jouer en défense alors que sa place de prédilection est juste derrière Mitrovic. Dennis Praet doit aussi se ressaisir, il n'est plus que l'ombre de lui-même et c'est logique qu'il se soit retrouvé sur le banc contre le Standard. Apparemment, Mohamed Sissoko va venir s'entraîner avec les Mauves : il est clair qu'Anderlecht va devoir recruter s'il ne veut se retrouver les mains vides en fin de saison.

Le Standard aurait sans doute pu faire mieux dans ce duel et l'exclusion de William Vainqueur était imméritée. Cela dit j'ai toujours des doutes concernant Guy Luzon. Je n'ai vraiment pas compris sa façon de gérer la rencontre en Europa League contre Salzbourg : sortir Ezekiel pour Ben Haim quand tu es mené c'est incompréhensible, même à neuf contre dix.

Le seul porte-drapeau de la Belgique en Coupe d'Europe est Genk et les Limbourgeois font également la bonne affaire du week-end en championnat en allant s'imposer à Bruges. Cette équipe me plaît : elle ne fait pas de bruit mais joue très bien. Been propose un jeu offensif et c'est Genk qui développe le meilleur foot en Belgique cette saison. Pourquoi ne seraient-ils pas champion ?

Côté wallon, Charleroi continue son beau parcours avec ce bon point décroché à Zulte Waregem. Mons, par contre s'enfonce encore un peu plus et se retrouve maintenant à sept points des PO2. C'est dommage que le but encaissé contre Courtrai le soit suite à une erreur d'Olivier Werner. Il avait été irréprochable jusqu'à présent.

Enfin, un mot sur la sortie de Patrice Evra. Je n'ai aucun problème avec le fait qu'il l'ouvre et attaque des gens de la sorte, ça fait partie du jeu. C'est plutôt le timing, juste avant les matches de barrages de la France, qui me gêne. C'est le genre de choses qui perturbe une équipe et ce n'était pas nécessaire. Il aurait pu attendre pour régler ses comptes. La Fédération française a été clémente mais je suis certain qu'Evra le payera un moment ou l'autre. Je ne serai pas étonné si Didier Deschamps ne le sélectionne pas pour le Brésil en cas de qualification.

Propos recueillis par Jules Monnier

Je vais bien sûr revenir sur ce qu'on continue à appeler le Clasico entre Anderlecht et le Standard. Le jeu proposé était pourtant bien loin du spectacle du vrai Clasico espagnol. Ce match est le reflet du niveau de notre championnat et du niveau de nos clubs belges en Europa League. Les images de la blessure de Guillaume Gillet font froid dans le dos, ce n'est clairement pas son année. C'est un coup dur pour Anderlecht même si je ne comprends pas ce que fait John Van den Brom avec son capitaine : il l'écarte contre Mons, l'aligne dans l'entrejeu contre Paris puis le remet à nouveau en défense contre le Standard ! Le coach néerlandais montre ses limites et je n'ai vraiment pas apprécié ses propos après la rencontre face au PSG. C'est trop facile de dire que ses joueurs n'ont pas le niveau. Laurent Blanc a été beaucoup plus élégant en interview d'après-match en soulevant le fait que l'équipe d'Anderlecht manquait d'expérience mais qu'il avait tout de même vu quelques bons jeunes. L'entraîneur français a été plus positif vis-à-vis d'Anderlecht que Van den Brom, c'est un comble. La grave blessure de Mati Suarez va aussi faire du tort aux Mauves. Il a été fustigé par son coach mais ça reste un des meilleurs joueurs du Sporting. Van den Brom voudrait presque le faire jouer en défense alors que sa place de prédilection est juste derrière Mitrovic. Dennis Praet doit aussi se ressaisir, il n'est plus que l'ombre de lui-même et c'est logique qu'il se soit retrouvé sur le banc contre le Standard. Apparemment, Mohamed Sissoko va venir s'entraîner avec les Mauves : il est clair qu'Anderlecht va devoir recruter s'il ne veut se retrouver les mains vides en fin de saison. Le Standard aurait sans doute pu faire mieux dans ce duel et l'exclusion de William Vainqueur était imméritée. Cela dit j'ai toujours des doutes concernant Guy Luzon. Je n'ai vraiment pas compris sa façon de gérer la rencontre en Europa League contre Salzbourg : sortir Ezekiel pour Ben Haim quand tu es mené c'est incompréhensible, même à neuf contre dix. Le seul porte-drapeau de la Belgique en Coupe d'Europe est Genk et les Limbourgeois font également la bonne affaire du week-end en championnat en allant s'imposer à Bruges. Cette équipe me plaît : elle ne fait pas de bruit mais joue très bien. Been propose un jeu offensif et c'est Genk qui développe le meilleur foot en Belgique cette saison. Pourquoi ne seraient-ils pas champion ?Côté wallon, Charleroi continue son beau parcours avec ce bon point décroché à Zulte Waregem. Mons, par contre s'enfonce encore un peu plus et se retrouve maintenant à sept points des PO2. C'est dommage que le but encaissé contre Courtrai le soit suite à une erreur d'Olivier Werner. Il avait été irréprochable jusqu'à présent. Enfin, un mot sur la sortie de Patrice Evra. Je n'ai aucun problème avec le fait qu'il l'ouvre et attaque des gens de la sorte, ça fait partie du jeu. C'est plutôt le timing, juste avant les matches de barrages de la France, qui me gêne. C'est le genre de choses qui perturbe une équipe et ce n'était pas nécessaire. Il aurait pu attendre pour régler ses comptes. La Fédération française a été clémente mais je suis certain qu'Evra le payera un moment ou l'autre. Je ne serai pas étonné si Didier Deschamps ne le sélectionne pas pour le Brésil en cas de qualification. Propos recueillis par Jules Monnier