Tout avait bien démarré, dimanche à Getafe, pour des Merengue qui maîtrisaient leur sujet. Se montrant dangereux à plusieurs reprises, les Madrilènes ont ouvert le score dès la 27e minute. Higuain, bien lancé par Di Maria, n'a pas tremblé face au gardien Moya : un crochet et une ouverture du score dans un but vide.

Cependant, le relâchement après l'ouverture du score allait être fatal au Real. Getafe, jouant sans complexe, est revenu au score à la 53e sur un coup franc bien exécuté par Barrada et repris par Valera. Piqués au vif, les visiteurs se ruaient alors à l'attaque, Mourinho faisant entrer Benzema aux côtés d'Higuain, sans réussite.

La punition est tombée à la 75e. A l'issue d'un contre rondement mené par Getafe, Colunga adressait un caviar à Barrada qui ne laissait aucune chance à Casillas (2-1). Malgré les offensives des Merengue, le score en restait là.

Après avoir déjà concédé un partage à domicile face à Valence (1-1), les Merengue peinent donc à décoller en ce début de championnat. Ils restent bloqués à 1 point sur 6.

Le Barça dans la douleur

À l'inverse, le Barça, malmené sur le terrain d'Osasuna, s'en est finalement sorti. Menés jusqu'à un quart d'heure de la fin, les Blaugrana ont été sauvés par l'inévitable Lionel Messi, auteur d'un doublé.

L'exclusion de Punal, le capitaine d'Osasuna, survenue juste après l'égalisation catalane (75e) a été le tournant de la rencontre. Jusque-là, Osasuna n'avait pas laissé de répit à des Blaugrana de faible niveau et gênés par le pressing élevé de leurs opposants.

La hargne d'Osasuna avait fini par payer à la 17e, quand le centre de l'ailier belge Roland Lamah fut magnifiquement repris par Joseba Llorente. L'attaquant réussît à placer sa volée du droit juste sous la barre de Victor Valdés (1-0).

Les Catalans appuyaient ensuite sur l'accélérateur, en vain. Impuissants, ils commençaient même à montrer des signes de nervosité, à l'image de l'entraîneur Tito Vilanova, exclu pour protestation à la 71e. Mais Messi se réveillait à temps. L'Argentin s'est d'abord jeté sur un centre d'Alexis Sanchez pour égaliser (76e). Il donna ensuite la victoire au Barça d'une frappe ajustée au pied du poteau droit du gardien Andres (80e).

Valence piétine


Enfin, Valence a été accroché (3-3) par le Deportivo La Corogne. Un doublé de Soldado (11e, 28e) et un but de Feghouli juste avant la pause ont permis à Valence de mener 3-1. Ce qui n'a pas empêché le Deportivo de revenir à la marque via un doublé d'Aguilar (38e, 59e) et un penalty de Pizzi (76e).

Réduits à 10 sur l'action amenant le penalty, le FC Valence a dû se contenter du nul.

Sportfootmagazine.be, avec belga

Tout avait bien démarré, dimanche à Getafe, pour des Merengue qui maîtrisaient leur sujet. Se montrant dangereux à plusieurs reprises, les Madrilènes ont ouvert le score dès la 27e minute. Higuain, bien lancé par Di Maria, n'a pas tremblé face au gardien Moya : un crochet et une ouverture du score dans un but vide. Cependant, le relâchement après l'ouverture du score allait être fatal au Real. Getafe, jouant sans complexe, est revenu au score à la 53e sur un coup franc bien exécuté par Barrada et repris par Valera. Piqués au vif, les visiteurs se ruaient alors à l'attaque, Mourinho faisant entrer Benzema aux côtés d'Higuain, sans réussite. La punition est tombée à la 75e. A l'issue d'un contre rondement mené par Getafe, Colunga adressait un caviar à Barrada qui ne laissait aucune chance à Casillas (2-1). Malgré les offensives des Merengue, le score en restait là. Après avoir déjà concédé un partage à domicile face à Valence (1-1), les Merengue peinent donc à décoller en ce début de championnat. Ils restent bloqués à 1 point sur 6. Le Barça dans la douleur À l'inverse, le Barça, malmené sur le terrain d'Osasuna, s'en est finalement sorti. Menés jusqu'à un quart d'heure de la fin, les Blaugrana ont été sauvés par l'inévitable Lionel Messi, auteur d'un doublé. L'exclusion de Punal, le capitaine d'Osasuna, survenue juste après l'égalisation catalane (75e) a été le tournant de la rencontre. Jusque-là, Osasuna n'avait pas laissé de répit à des Blaugrana de faible niveau et gênés par le pressing élevé de leurs opposants. La hargne d'Osasuna avait fini par payer à la 17e, quand le centre de l'ailier belge Roland Lamah fut magnifiquement repris par Joseba Llorente. L'attaquant réussît à placer sa volée du droit juste sous la barre de Victor Valdés (1-0). Les Catalans appuyaient ensuite sur l'accélérateur, en vain. Impuissants, ils commençaient même à montrer des signes de nervosité, à l'image de l'entraîneur Tito Vilanova, exclu pour protestation à la 71e. Mais Messi se réveillait à temps. L'Argentin s'est d'abord jeté sur un centre d'Alexis Sanchez pour égaliser (76e). Il donna ensuite la victoire au Barça d'une frappe ajustée au pied du poteau droit du gardien Andres (80e). Valence piétine Enfin, Valence a été accroché (3-3) par le Deportivo La Corogne. Un doublé de Soldado (11e, 28e) et un but de Feghouli juste avant la pause ont permis à Valence de mener 3-1. Ce qui n'a pas empêché le Deportivo de revenir à la marque via un doublé d'Aguilar (38e, 59e) et un penalty de Pizzi (76e). Réduits à 10 sur l'action amenant le penalty, le FC Valence a dû se contenter du nul. Sportfootmagazine.be, avec belga