Le Maroc dispute le match aller dimanche à Maputo et cette rencontre "est décisive", selon Lino Baco, journaliste et patron de la radio sportive Mars. Gerets, qui n'a jusqu'à présent échoué nulle part, a été engagé pour qualifier le Maroc aux CAN-2012 et 2013, et au Mondial-2014 au Brésil. Présents au Gabon en 2012, les Lions de l'Atlas y ont toutefois connu l'échec, provoquant la colère des Marocains, qui avaient appelé en vain au limogeage de notre compatriote. La requête a même été débattue au Parlement. En 2012, le Maroc a enregistré des résultats médiocres: deux nuls en Gambie (1-1) et contre la Côte d'Ivoire (2-2) en matches officiels, et une défaite en amical contre la Guinée à domicile (1-2). "En cas d'élimination face au Mozambique, que peut-il encore dire aux Marocains?", s'interroge encore Lino Baco à propos de Gerets, vivement critiqué pour ses choix et un effectif jugé trop "instable". "S'il échoue, c'est un désastre national, surtout contre une équipe aussi faible. Gerets joue très gros", résume Najib Salmi, chroniqueur sportif du journal L'Opinion. L'intéressé reste toutefois impassible. Et comme de coutume, il a catégoriquement refusé d'évoquer son avenir en cas d'échec. L'Union Belge ne l'a en tout cas pas attendu... (CER)

Le Maroc dispute le match aller dimanche à Maputo et cette rencontre "est décisive", selon Lino Baco, journaliste et patron de la radio sportive Mars. Gerets, qui n'a jusqu'à présent échoué nulle part, a été engagé pour qualifier le Maroc aux CAN-2012 et 2013, et au Mondial-2014 au Brésil. Présents au Gabon en 2012, les Lions de l'Atlas y ont toutefois connu l'échec, provoquant la colère des Marocains, qui avaient appelé en vain au limogeage de notre compatriote. La requête a même été débattue au Parlement. En 2012, le Maroc a enregistré des résultats médiocres: deux nuls en Gambie (1-1) et contre la Côte d'Ivoire (2-2) en matches officiels, et une défaite en amical contre la Guinée à domicile (1-2). "En cas d'élimination face au Mozambique, que peut-il encore dire aux Marocains?", s'interroge encore Lino Baco à propos de Gerets, vivement critiqué pour ses choix et un effectif jugé trop "instable". "S'il échoue, c'est un désastre national, surtout contre une équipe aussi faible. Gerets joue très gros", résume Najib Salmi, chroniqueur sportif du journal L'Opinion. L'intéressé reste toutefois impassible. Et comme de coutume, il a catégoriquement refusé d'évoquer son avenir en cas d'échec. L'Union Belge ne l'a en tout cas pas attendu... (CER)