"Je reviens de loin. J'ai été mêlé à la chute collective qui a, entre autres, fait Philippe Gilbert comme victime", a expliqué le nouveau leader, Tom Dumoulin. "Je suis resté calme et j'ai pu, au prix d'une longue poursuite, faire la liaison avec la tête de la course. Cela m'a évidemment coûté pas mal d'énergie. Je suis moi-même étonné de voir à quel point j'étais bien aujourd'hui. Je suis très heureux de porter ce maillot blanc. Ce que ja pense du fait que j'ai dû me taper une grosse partie du travail dans le final? L'autre solution était de ne plus rouler, tout simplement. Andriy Grivko était le seul à vouloir collaborer mais il était crevé. J'ai alors choisi de rouler pour le maillot blanc. On ne sait jamais si le lendemain on recevra une nouvelle chance. Dimanche matin, je partirai de Tirlemont avec le maillot blanc et j'espère que je le conserverai l'après-midi. Mais je suis bien conscient que Zdenek Stybar sera un sérieux concurrent pour la victoire finale". (Belga)

"Je reviens de loin. J'ai été mêlé à la chute collective qui a, entre autres, fait Philippe Gilbert comme victime", a expliqué le nouveau leader, Tom Dumoulin. "Je suis resté calme et j'ai pu, au prix d'une longue poursuite, faire la liaison avec la tête de la course. Cela m'a évidemment coûté pas mal d'énergie. Je suis moi-même étonné de voir à quel point j'étais bien aujourd'hui. Je suis très heureux de porter ce maillot blanc. Ce que ja pense du fait que j'ai dû me taper une grosse partie du travail dans le final? L'autre solution était de ne plus rouler, tout simplement. Andriy Grivko était le seul à vouloir collaborer mais il était crevé. J'ai alors choisi de rouler pour le maillot blanc. On ne sait jamais si le lendemain on recevra une nouvelle chance. Dimanche matin, je partirai de Tirlemont avec le maillot blanc et j'espère que je le conserverai l'après-midi. Mais je suis bien conscient que Zdenek Stybar sera un sérieux concurrent pour la victoire finale". (Belga)