En Belgique, beaucoup se demandaient comme Dieumerci Mbokani allait s'habituer à son nouvel environnement ukrainien. Quelques semaines plus tard et avec déjà quatre buts au compteur, l'ancien avant-centre d'Anderlecht a balayé les doutes.

Le dernier goal planté par Dieu, le week-end dernier face à Sevastopol, est d'ailleurs un petit bijou: contrôle, drible, crochet, frappe et but. Facile.

Le week-end précédent, le Congolais avait déjà marqué les esprits en s'offrant un doublé contre Hoverla.

Mbokani avait débloqué son compteur but lors de la toute première journée de championnat face à Volyn Lutsk.

(à partir de 3:40)

En Belgique, beaucoup se demandaient comme Dieumerci Mbokani allait s'habituer à son nouvel environnement ukrainien. Quelques semaines plus tard et avec déjà quatre buts au compteur, l'ancien avant-centre d'Anderlecht a balayé les doutes. Le dernier goal planté par Dieu, le week-end dernier face à Sevastopol, est d'ailleurs un petit bijou: contrôle, drible, crochet, frappe et but. Facile.Le week-end précédent, le Congolais avait déjà marqué les esprits en s'offrant un doublé contre Hoverla.Mbokani avait débloqué son compteur but lors de la toute première journée de championnat face à Volyn Lutsk.(à partir de 3:40)