Ses avis tombent comme la foudre : Hugo Camps est redouté quand il s'exprime. Il aime les Diables Rouges et même Georges Leekens mais son estime à son égard n'est plus la même. Il défend Hazard ( "Leekens a transformé l'équipe nationale en Kremlin avec sa politique qui vise à rester petit"), dézingue Steven Martens (CEO de l'Union Belge, poste qu'il aurait préféré attribuer à Michel Preud'homme ou à Marc Degryse), se paye la tête du président François De Keersmaeker ("Un brave homme qui doit promener les enfants des joueurs") et estime que Leekens quittera les Diables Rouges en cas d'élimination. Pour lui, c'est probable et il ajoute : "Ses valises doivent être bouclées. Son ego est trop grand pour ne jouer que des matches amicaux durant un an. Il ira à Hong Kong ou au Moyen-Orient. Trond Sollied serait un bon successeur." On précisera quand même que Long Couteau a récemment prolongé son contrat jusqu'en 2014.

Pierre Bilic

Ses avis tombent comme la foudre : Hugo Camps est redouté quand il s'exprime. Il aime les Diables Rouges et même Georges Leekens mais son estime à son égard n'est plus la même. Il défend Hazard ( "Leekens a transformé l'équipe nationale en Kremlin avec sa politique qui vise à rester petit"), dézingue Steven Martens (CEO de l'Union Belge, poste qu'il aurait préféré attribuer à Michel Preud'homme ou à Marc Degryse), se paye la tête du président François De Keersmaeker ("Un brave homme qui doit promener les enfants des joueurs") et estime que Leekens quittera les Diables Rouges en cas d'élimination. Pour lui, c'est probable et il ajoute : "Ses valises doivent être bouclées. Son ego est trop grand pour ne jouer que des matches amicaux durant un an. Il ira à Hong Kong ou au Moyen-Orient. Trond Sollied serait un bon successeur." On précisera quand même que Long Couteau a récemment prolongé son contrat jusqu'en 2014. Pierre Bilic