"J'ai dit ce que j'avais à dire. Maintenant, le plus important c'est le match de (mercredi) ", a-t-il déclaré à la veille du match de Ligue des champions contre l'Inter Milan. "Mon avenir, on en reparlera une autre fois. Je me concentre sur le match. Le coach est conscient de ce que j'ai dit. On s'est mis d'accord."

"Sur le contenu de ce qu'a dit Eden, il n'y a aucun souci", a réagi l'entraîneur de Lille, Rudi Garcia, assis à côté du joueur en conférence de presse au stade San Siro. "Il n'a fait que répéter ce que tout le monde sait déjà depuis longtemps. Par contre, c'est sur le timing que c'est plutôt malvenu, mais je vous rappelle que le timing c'est vous qui l'avez initié puisque vous avez parlé d'un club français qui s'intéresserait à Eden".

"Comme l'a dit Eden, je crois qu'on a surtout besoin de se concentrer sur le match de demain et sur rien d'autre", a conclu l'entraîneur.

Dans une interview publiée mardi par le quotidien sportif italien La Gazzetta dello sport, Hazard explique avoir été contacté par les deux clubs de Milan. "Il n'y a pas que l'Inter, le Milan s'est signalé, il m'a proposé de rester à Lille et d'en reparler sérieusement à la fin de la saison", a-t-il confié au journal italien.

"L'Inter m'a fait une offre intéressante cet été, mais il y avait un flou sur l'entraîneur, et on ne savait pas si (Wesley) Sneijder et (Samuel) Eto'o, l'attaquant idéal à lancer vers le but, allaient rester (le Camerounais est parti à Makhachkhala en Russie, ndlr)", a-t-il détaillé.

"De toute façon je ne resterai pas en France, c'est inutile", a-t-il ajouté, soulignant qu'il préférait un grand club étranger plutôt qu'un grand club français.

Le quotidien sportif français L'Equipe a largement fait état d'une proposition éventuelle du Paris SG, à hauteur de 50 millions d'euros.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"J'ai dit ce que j'avais à dire. Maintenant, le plus important c'est le match de (mercredi) ", a-t-il déclaré à la veille du match de Ligue des champions contre l'Inter Milan. "Mon avenir, on en reparlera une autre fois. Je me concentre sur le match. Le coach est conscient de ce que j'ai dit. On s'est mis d'accord." "Sur le contenu de ce qu'a dit Eden, il n'y a aucun souci", a réagi l'entraîneur de Lille, Rudi Garcia, assis à côté du joueur en conférence de presse au stade San Siro. "Il n'a fait que répéter ce que tout le monde sait déjà depuis longtemps. Par contre, c'est sur le timing que c'est plutôt malvenu, mais je vous rappelle que le timing c'est vous qui l'avez initié puisque vous avez parlé d'un club français qui s'intéresserait à Eden". "Comme l'a dit Eden, je crois qu'on a surtout besoin de se concentrer sur le match de demain et sur rien d'autre", a conclu l'entraîneur. Dans une interview publiée mardi par le quotidien sportif italien La Gazzetta dello sport, Hazard explique avoir été contacté par les deux clubs de Milan. "Il n'y a pas que l'Inter, le Milan s'est signalé, il m'a proposé de rester à Lille et d'en reparler sérieusement à la fin de la saison", a-t-il confié au journal italien. "L'Inter m'a fait une offre intéressante cet été, mais il y avait un flou sur l'entraîneur, et on ne savait pas si (Wesley) Sneijder et (Samuel) Eto'o, l'attaquant idéal à lancer vers le but, allaient rester (le Camerounais est parti à Makhachkhala en Russie, ndlr)", a-t-il détaillé. "De toute façon je ne resterai pas en France, c'est inutile", a-t-il ajouté, soulignant qu'il préférait un grand club étranger plutôt qu'un grand club français. Le quotidien sportif français L'Equipe a largement fait état d'une proposition éventuelle du Paris SG, à hauteur de 50 millions d'euros. Sportfootmagazine.be, avec Belga