"Depuis le rapport de l'USADA, j'imaginais bien que les choses allaient mal tourner pour lui, ma déception était déjà énorme à l'époque mais elle l'est bien davantage maintenant", a expliqué Eddy Merckx sur le site du quotidien Le Soir. "Il a avoué, c'est dur à entendre. J'étais pourtant assez proche de lui, il m'a souvent regardé dans le blanc des yeux si on discutait de dopage, c'était évidemment un grand 'non'." Lance Armstrong a avoué avoir eu recours à l'EPO, aux transfusions sanguines, et à la testostérone affirmant aussi qu'il est impossible pour lui de gagner le Tour sans dopage. "C'est un scandale pour les autres coureurs, les autres vainqueurs que d'affirmer cela", a ajouté Eddy Merckx. "C'est tellement facile et hypocrite. La période Armstrong a été difficile pour le cyclisme, cela est arrivé après l'affaire Festina, on a découvert l'EPO etc. mais ce n'est pas une raison pour dire qu'on ne peut pas gagner le Tour sans dopage. Quand les coureurs d'aujourd'hui entendent cela, ils doivent être contents ! Je le répète, je suis extrêmement déçu, je n'avais rien vu venir. Je ne sais pas comment il a pu en arriver là, mentir à tout le monde et tout le temps". (DIRK WAEM)

"Depuis le rapport de l'USADA, j'imaginais bien que les choses allaient mal tourner pour lui, ma déception était déjà énorme à l'époque mais elle l'est bien davantage maintenant", a expliqué Eddy Merckx sur le site du quotidien Le Soir. "Il a avoué, c'est dur à entendre. J'étais pourtant assez proche de lui, il m'a souvent regardé dans le blanc des yeux si on discutait de dopage, c'était évidemment un grand 'non'." Lance Armstrong a avoué avoir eu recours à l'EPO, aux transfusions sanguines, et à la testostérone affirmant aussi qu'il est impossible pour lui de gagner le Tour sans dopage. "C'est un scandale pour les autres coureurs, les autres vainqueurs que d'affirmer cela", a ajouté Eddy Merckx. "C'est tellement facile et hypocrite. La période Armstrong a été difficile pour le cyclisme, cela est arrivé après l'affaire Festina, on a découvert l'EPO etc. mais ce n'est pas une raison pour dire qu'on ne peut pas gagner le Tour sans dopage. Quand les coureurs d'aujourd'hui entendent cela, ils doivent être contents ! Je le répète, je suis extrêmement déçu, je n'avais rien vu venir. Je ne sais pas comment il a pu en arriver là, mentir à tout le monde et tout le temps". (DIRK WAEM)