En Belgique, il est relativement peu connu, surtout dans le sud du pays. On crée une polémique lorsque Eden Hazard débute les matches des Diables Rouges sur le banc, mais personne ne s'émeut lorsque Dries Mertens subit le même sort.

Pourtant, aux Pays-Bas, le jeune Louvaniste fait fureur : élu meilleur joueur de D2 en 2009 alors qu'il portait le maillot d'AGOVV Apeldoorn, deuxième au référendum du Footballeur Pro de l'Année en 2010 derrière Luis Suarez (récent vainqueur de la Copa America avec l'Uruguay et depuis lors à Liverpool), il vient d'obtenir un beau transfert au PSV Eindhoven qui l'a acquis pour 7 millions et demi, dit-on. "J'ignore si c'est la somme exacte. En tout cas, c'est une belle somme. Ce chiffre me met-il une pression supplémentaire ? Pas vraiment. Je suis resté tel que j'étais et j'essaie de me concentrer sur le football. Si un club est disposé à offrir une somme pareille pour acquérir mes services, cela signifie que j'ai presté à un haut niveau ces dernières saisons."

Les idoles de Mertens sont Xavi et Andrés Iniesta. "Des petits joueurs techniques, comme moi. Ils jouent ensemble à Barcelone et cela fonctionne très bien. Il y a encore Lionel Messi également. C'est donc la preuve qu'on peut fonctionner avec une taille modeste. Et donc, que Hazard et moi pourrions parfaitement jouer ensemble en équipe nationale, pourquoi pas ?" Retrouvez la suite de l'article consacré à Dries Mertens dans le Sport/Foot Magazine "spécial championnats européens" en vente dès aujourd'hui.

Daniel Devos et Sportfootmagazine.be

En Belgique, il est relativement peu connu, surtout dans le sud du pays. On crée une polémique lorsque Eden Hazard débute les matches des Diables Rouges sur le banc, mais personne ne s'émeut lorsque Dries Mertens subit le même sort. Pourtant, aux Pays-Bas, le jeune Louvaniste fait fureur : élu meilleur joueur de D2 en 2009 alors qu'il portait le maillot d'AGOVV Apeldoorn, deuxième au référendum du Footballeur Pro de l'Année en 2010 derrière Luis Suarez (récent vainqueur de la Copa America avec l'Uruguay et depuis lors à Liverpool), il vient d'obtenir un beau transfert au PSV Eindhoven qui l'a acquis pour 7 millions et demi, dit-on. "J'ignore si c'est la somme exacte. En tout cas, c'est une belle somme. Ce chiffre me met-il une pression supplémentaire ? Pas vraiment. Je suis resté tel que j'étais et j'essaie de me concentrer sur le football. Si un club est disposé à offrir une somme pareille pour acquérir mes services, cela signifie que j'ai presté à un haut niveau ces dernières saisons." Les idoles de Mertens sont Xavi et Andrés Iniesta. "Des petits joueurs techniques, comme moi. Ils jouent ensemble à Barcelone et cela fonctionne très bien. Il y a encore Lionel Messi également. C'est donc la preuve qu'on peut fonctionner avec une taille modeste. Et donc, que Hazard et moi pourrions parfaitement jouer ensemble en équipe nationale, pourquoi pas ?" Retrouvez la suite de l'article consacré à Dries Mertens dans le Sport/Foot Magazine "spécial championnats européens" en vente dès aujourd'hui. Daniel Devos et Sportfootmagazine.be