Dries Mertens crève actuellement l'écran en championnat des Pays-Bas. Le joueur du PSV, transféré cet été du FC Utrecht, est vite devenu un des préférés du public d'Eindhoven. Il espère pouvoir jouer au même niveau en équipe nationale.

"Cela marche très bien au PSV, et je veux aussi me faire remarquer en équipe nationale. Peu importe le système dans lequel on jouera vendredi. Il faudra marquer. De plus, face à une équipe comme le Kazakhstan, nous ne pourrons pas nous contenter d'une victoire par 1-0. Le groupe veut faire un résultat dans ce match à domicile", a déclaré Mertens ce mercredi après l'entraînement des Diables Rouges au stade Fallon de Woluwe.

"Vendredi, nous devrons tout d'abord gagner, et nous verrons bien pour la suite. Nous avons encore une chance de nous qualifier et nous devons la saisir. Nous avons une bonne équipe, avec des jeunes joueurs qui en veulent et qui veulent toujours gagner".

4-3-3 ou 4-4-2 ?

Le sélectionneur fédéral Georges Leekens a testé deux schémas tactiques à l'entraînement en vue du match face au Kazakhstan, un 4-3-3 et un 4-4-2.

"Nous nous entraînons de plus en plus en fonction du match de vendredi. Aujourd'hui, nous avons surtout travaillé la circulation de balle et la vitesse d'exécution. Je laisse quelques options ouvertes, afin que les joueurs restent concentrés sur le match. C'est pourquoi j'ai changé mon onze durant le petit match. Nous avons joué tant en 4-3-3 qu'en 4-4-2 et j'ai vu un certain nombre de choses très intéressantes", a déclaré Georges Leekens.

Même si les Diables Rouges s'étaient imposés 0-2 au Kazakhstan, Leekens est conscient qu'il faudra être attentif contre les Kazakhs. Il faudra éviter de se montrer aussi nonchalant qu'en

Azerbaïdjan, où les Belges avaient perdu 2 points. "Je trouve que le groupe a bien géré la perte de points contre l'Azerbaïdjan. Mais soyons clairs : je ne veux plus voir de talonnades, même à l'entraînement. Nous ne pouvons pas décevoir le public".

Les Diables ne sont plus maîtres de leur sort dans le groupe A. Leur destin dépend aussi du résultat de Turquie-Allemagne. "Je serais surpris que l'Allemagne n'y aille pas à fond. Les Allemands restent les Allemands", a dit Leekens.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Dries Mertens crève actuellement l'écran en championnat des Pays-Bas. Le joueur du PSV, transféré cet été du FC Utrecht, est vite devenu un des préférés du public d'Eindhoven. Il espère pouvoir jouer au même niveau en équipe nationale. "Cela marche très bien au PSV, et je veux aussi me faire remarquer en équipe nationale. Peu importe le système dans lequel on jouera vendredi. Il faudra marquer. De plus, face à une équipe comme le Kazakhstan, nous ne pourrons pas nous contenter d'une victoire par 1-0. Le groupe veut faire un résultat dans ce match à domicile", a déclaré Mertens ce mercredi après l'entraînement des Diables Rouges au stade Fallon de Woluwe. "Vendredi, nous devrons tout d'abord gagner, et nous verrons bien pour la suite. Nous avons encore une chance de nous qualifier et nous devons la saisir. Nous avons une bonne équipe, avec des jeunes joueurs qui en veulent et qui veulent toujours gagner". 4-3-3 ou 4-4-2 ? Le sélectionneur fédéral Georges Leekens a testé deux schémas tactiques à l'entraînement en vue du match face au Kazakhstan, un 4-3-3 et un 4-4-2. "Nous nous entraînons de plus en plus en fonction du match de vendredi. Aujourd'hui, nous avons surtout travaillé la circulation de balle et la vitesse d'exécution. Je laisse quelques options ouvertes, afin que les joueurs restent concentrés sur le match. C'est pourquoi j'ai changé mon onze durant le petit match. Nous avons joué tant en 4-3-3 qu'en 4-4-2 et j'ai vu un certain nombre de choses très intéressantes", a déclaré Georges Leekens. Même si les Diables Rouges s'étaient imposés 0-2 au Kazakhstan, Leekens est conscient qu'il faudra être attentif contre les Kazakhs. Il faudra éviter de se montrer aussi nonchalant qu'en Azerbaïdjan, où les Belges avaient perdu 2 points. "Je trouve que le groupe a bien géré la perte de points contre l'Azerbaïdjan. Mais soyons clairs : je ne veux plus voir de talonnades, même à l'entraînement. Nous ne pouvons pas décevoir le public". Les Diables ne sont plus maîtres de leur sort dans le groupe A. Leur destin dépend aussi du résultat de Turquie-Allemagne. "Je serais surpris que l'Allemagne n'y aille pas à fond. Les Allemands restent les Allemands", a dit Leekens. Sportfootmagazine.be, avec Belga