"Les contrôles rétroactifs des échantillons du Tour 1998 ont été réalisés par le laboratoire français à des fins de recherche scientifique et non suivant les standards techniques des analyses antidopage. Par ailleurs, les principes d'anonymat et de consentement préalable des coureurs pour ces analyses scientifiques n'avaient pas été respectés. Les résultats ne pouvaient donc pas être considérés comme une preuve légalement contraignante dans un contexte de lutte antidopage - et l'UCI ne pouvait pas ouvrir de procédure disciplinaire a posteriori" précise le communiqué. L'UCI regrette aussi que les noms de coureurs ont pu être révélés. "Considérant qu'il n'était pas possible de démontrer que les coureurs concernés s'étaient dopés, et que ces derniers n'avaient pas pu disposer d'échantillons B pour leur défense, l'UCI ne considérait pas approprié de publier leurs noms." Marco Pantani, Jan Ullrich, Laurent Jalabert, Abraham Olano, Erik Zabel et Mario Cipollini sont les principales vedettes de l'époque qui ont été confondus par les analyses rétrospectives. (Belga)

"Les contrôles rétroactifs des échantillons du Tour 1998 ont été réalisés par le laboratoire français à des fins de recherche scientifique et non suivant les standards techniques des analyses antidopage. Par ailleurs, les principes d'anonymat et de consentement préalable des coureurs pour ces analyses scientifiques n'avaient pas été respectés. Les résultats ne pouvaient donc pas être considérés comme une preuve légalement contraignante dans un contexte de lutte antidopage - et l'UCI ne pouvait pas ouvrir de procédure disciplinaire a posteriori" précise le communiqué. L'UCI regrette aussi que les noms de coureurs ont pu être révélés. "Considérant qu'il n'était pas possible de démontrer que les coureurs concernés s'étaient dopés, et que ces derniers n'avaient pas pu disposer d'échantillons B pour leur défense, l'UCI ne considérait pas approprié de publier leurs noms." Marco Pantani, Jan Ullrich, Laurent Jalabert, Abraham Olano, Erik Zabel et Mario Cipollini sont les principales vedettes de l'époque qui ont été confondus par les analyses rétrospectives. (Belga)