Le cannabis, en tant que relaxant et antidouleurs, figure sur la liste des produits interdits seulement en compétition, mais comme ses résidus restent dans l'urine pendant plusieurs semaines, il est à l'origine d'un grand nombre de contrôles positifs. L'AMA veut ainsi augmenter le seuil à partir duquel un cas pourra être rapporté par un laboratoire antidopage, ce qui devrait entraîner une sensible diminution des cas, a précisé Le directeur général de l'AMA, David Howman. Avec cette mesure, l'AMA n'a pas l'objectif d'envoyer un mauvais signal, a fait valoir l'ancien président de l'AMA, Dick Pound, mais de réduire la facture des contrôles et épargner du temps aux laboratoires. En 2011, 445 cas de cannabis ont été rapportés, soit 8% de l'ensemble des résultats anormaux enregistrés par les laboratoires antidopage. . (Belga)

Le cannabis, en tant que relaxant et antidouleurs, figure sur la liste des produits interdits seulement en compétition, mais comme ses résidus restent dans l'urine pendant plusieurs semaines, il est à l'origine d'un grand nombre de contrôles positifs. L'AMA veut ainsi augmenter le seuil à partir duquel un cas pourra être rapporté par un laboratoire antidopage, ce qui devrait entraîner une sensible diminution des cas, a précisé Le directeur général de l'AMA, David Howman. Avec cette mesure, l'AMA n'a pas l'objectif d'envoyer un mauvais signal, a fait valoir l'ancien président de l'AMA, Dick Pound, mais de réduire la facture des contrôles et épargner du temps aux laboratoires. En 2011, 445 cas de cannabis ont été rapportés, soit 8% de l'ensemble des résultats anormaux enregistrés par les laboratoires antidopage. . (Belga)