"Katusha annonce la suspension de l'entraîneur du groupe sprint Erik Zabel après les nouveaux faits de dopage durant sa carrière révélés dans la presse", indique un communiqué sur le site katushateam.com. "Ces révélations se réfèrent à la carrière de Zabel comme coureur actif de 1996 à 2003 et n'ont aucun rapport avec l'équipe Katusha. Quoi qu'il en soit, Katusha a décidé de suspendre Erik Zabel qui avait rejoint l'équipe en 2012", poursuit le communiqué. "Comme membre du Mouvement Pour un Cyclisme Crédible (MPCC), Katusha mène une stricte politique antidopage", ajoute le texte. Le sextuple Maillot vert du Tour de France encadrait les sprinters de l'équipe russe, et notamment le Norvégien Alexander Kristoff. Depuis ses révélations, Erik Zabel a également quitté son poste au sein du Conseil du cyclisme professionnel, ainsi que dans dans l'organisation de la Vattenfall Cyclassics. Il n'a désormais plus aucune fonction officielle dans le cyclisme professionnel. Zabel, 43 ans, avait reconnu s'être dopé de 1996 à 2004 à l'EPO, à la cortisone et aux produits sanguins, dans un entretien publié par le Süddeutsche Zeitung dimanche. Ces aveux complets ont suivi de quatre jours l'apparition du nom d'Erik Zabel parmi la liste d'utilisateur d'EPO lors du Tour'1998 divulguée par une commission d'enquête du sénat français. Rick Zabel, le fils D'Erik Zabel, champion d'Allemagne espoirs, portera les couleurs de BMC en 2014. (Belga)

"Katusha annonce la suspension de l'entraîneur du groupe sprint Erik Zabel après les nouveaux faits de dopage durant sa carrière révélés dans la presse", indique un communiqué sur le site katushateam.com. "Ces révélations se réfèrent à la carrière de Zabel comme coureur actif de 1996 à 2003 et n'ont aucun rapport avec l'équipe Katusha. Quoi qu'il en soit, Katusha a décidé de suspendre Erik Zabel qui avait rejoint l'équipe en 2012", poursuit le communiqué. "Comme membre du Mouvement Pour un Cyclisme Crédible (MPCC), Katusha mène une stricte politique antidopage", ajoute le texte. Le sextuple Maillot vert du Tour de France encadrait les sprinters de l'équipe russe, et notamment le Norvégien Alexander Kristoff. Depuis ses révélations, Erik Zabel a également quitté son poste au sein du Conseil du cyclisme professionnel, ainsi que dans dans l'organisation de la Vattenfall Cyclassics. Il n'a désormais plus aucune fonction officielle dans le cyclisme professionnel. Zabel, 43 ans, avait reconnu s'être dopé de 1996 à 2004 à l'EPO, à la cortisone et aux produits sanguins, dans un entretien publié par le Süddeutsche Zeitung dimanche. Ces aveux complets ont suivi de quatre jours l'apparition du nom d'Erik Zabel parmi la liste d'utilisateur d'EPO lors du Tour'1998 divulguée par une commission d'enquête du sénat français. Rick Zabel, le fils D'Erik Zabel, champion d'Allemagne espoirs, portera les couleurs de BMC en 2014. (Belga)