"Nous avons décidé de ne pas renouveler notre relation avec Lance Armstrong quand notre accord en cours arrive à terme à la fin de 2012", a indiqué dans un communiqué la société Anheuser-Busch, qui en avait fait le porte-drapeau d'une de ses nombreuses marques de bière depuis la fin 2009. Si le brasseur n'a pas expliqué les raisons de sa décision, Nike, qui était aux côtés d'Armstrong depuis 1996, a expliqué mercredi avoir coupé les ponts avec l'Américain en raison de "preuves apparemment rédhibitoires" de dopage. Ces choix interviennent une semaine après la publication par l'Agence américaine antidopage (Usada) d'un rapport accablant dans lequel est détaillé le rôle d'Armstrong, 41 ans et retraité depuis début 2011, dans "le programme de dopage le plus sophistiqué jamais vu dans l'histoire du sport". Armstrong a été radié à vie du sport de compétition par l'Usada, qui a invalidé tous ses résultats depuis le 1er août 1998, dont ses sept succès dans le Tour de France (1999-2005). Mais il revient juridiquement à la Fédération internationale de cyclisme (UCI) de priver le Texan de ses victoires ou de contester les 1000 pages du rapport de l'Usada en saisissant le Tribunal arbitral du sport (TAS). L'UCI devrait se prononcer avant la fin du mois. Comme Nike, Anheuser-Busch a précisé qu'il allait continuer de soutenir Livestrong, la fondation caritative créée en 2003 par Armstrong pour lutter contre le cancer, une maladie que l'Américain a battue il y a quinze ans. Lance Armstrong a par contre annoncé mercredi qu'il abandonnait la présidence de Livestrong. (TIMOTHY A. CLARY)

"Nous avons décidé de ne pas renouveler notre relation avec Lance Armstrong quand notre accord en cours arrive à terme à la fin de 2012", a indiqué dans un communiqué la société Anheuser-Busch, qui en avait fait le porte-drapeau d'une de ses nombreuses marques de bière depuis la fin 2009. Si le brasseur n'a pas expliqué les raisons de sa décision, Nike, qui était aux côtés d'Armstrong depuis 1996, a expliqué mercredi avoir coupé les ponts avec l'Américain en raison de "preuves apparemment rédhibitoires" de dopage. Ces choix interviennent une semaine après la publication par l'Agence américaine antidopage (Usada) d'un rapport accablant dans lequel est détaillé le rôle d'Armstrong, 41 ans et retraité depuis début 2011, dans "le programme de dopage le plus sophistiqué jamais vu dans l'histoire du sport". Armstrong a été radié à vie du sport de compétition par l'Usada, qui a invalidé tous ses résultats depuis le 1er août 1998, dont ses sept succès dans le Tour de France (1999-2005). Mais il revient juridiquement à la Fédération internationale de cyclisme (UCI) de priver le Texan de ses victoires ou de contester les 1000 pages du rapport de l'Usada en saisissant le Tribunal arbitral du sport (TAS). L'UCI devrait se prononcer avant la fin du mois. Comme Nike, Anheuser-Busch a précisé qu'il allait continuer de soutenir Livestrong, la fondation caritative créée en 2003 par Armstrong pour lutter contre le cancer, une maladie que l'Américain a battue il y a quinze ans. Lance Armstrong a par contre annoncé mercredi qu'il abandonnait la présidence de Livestrong. (TIMOTHY A. CLARY)