La presse s'intéresse logiquement à la bonne entrée en matière de deux joueurs qui évoluaient encore en D3 la saison passée : le Club Bruges a recruté Thomas Meunier à Virton tandis que Louvain a détecté Patrick Amoah au White Star Woluwé. Cela n'a finalement rien d'étonnant car le niveau de la D3 s'élève et permet à des jeunes de se frotter à des équipes rugueuses.

Ces dernières années, pas mal de joueurs du football d'en bas ont percé en D1 : Sterchele, Simaeys, De Sutter, Dirar, Chevalier, etc. Si on remonte un peu plus loin dans le temps, on peut affirmer sans risque de se tromper que le regretté Jean-Paul Spaute (ex-joueur et président du Sporting Charleroi) a été le champion du monde de la découverte de talents en D3 et même plus bas. A son palmarès, on recense des trouvailles comme Albert, Van Buyten, les Brogno, Van Meir, Gérard, Wuillot, Beugnies, Silvagni, Casto, Jacquemart, les Suray, etc. Spaute suivait la D3 avec la plus grande attention.

De nos jours, quels présidents l'imitent ? Pas beaucoup. Ils laissent ce travail de proximité à des agents de joueurs qui y ont trouvé un nouveau banc d'essai pour la D1. A l'heure où les grands clubs ont des soucis de trésorerie, la D3 pourrait devenir la mine d'or du football belge.

Pierre Bilic, Sport/Foot Magazine

La presse s'intéresse logiquement à la bonne entrée en matière de deux joueurs qui évoluaient encore en D3 la saison passée : le Club Bruges a recruté Thomas Meunier à Virton tandis que Louvain a détecté Patrick Amoah au White Star Woluwé. Cela n'a finalement rien d'étonnant car le niveau de la D3 s'élève et permet à des jeunes de se frotter à des équipes rugueuses. Ces dernières années, pas mal de joueurs du football d'en bas ont percé en D1 : Sterchele, Simaeys, De Sutter, Dirar, Chevalier, etc. Si on remonte un peu plus loin dans le temps, on peut affirmer sans risque de se tromper que le regretté Jean-Paul Spaute (ex-joueur et président du Sporting Charleroi) a été le champion du monde de la découverte de talents en D3 et même plus bas. A son palmarès, on recense des trouvailles comme Albert, Van Buyten, les Brogno, Van Meir, Gérard, Wuillot, Beugnies, Silvagni, Casto, Jacquemart, les Suray, etc. Spaute suivait la D3 avec la plus grande attention. De nos jours, quels présidents l'imitent ? Pas beaucoup. Ils laissent ce travail de proximité à des agents de joueurs qui y ont trouvé un nouveau banc d'essai pour la D1. A l'heure où les grands clubs ont des soucis de trésorerie, la D3 pourrait devenir la mine d'or du football belge. Pierre Bilic, Sport/Foot Magazine