Romelu Lukaku et Vadis Odjidja (blessés) sont rentrés chez eux mardi. Ceci après avoir participé à une réunion à laquelle Georges Leekens les avait conviés. "Je leur ai bien expliqué le projet qui était en place", a expliqué le coach des Diables. "Notamment le fait que les matches face à la Roumanie vendredi et la France (mardi à Paris, 21 heures) entrent dans le contexte d'une préparation sérieuse et ordonnée. Je leur ai signifié que je croyais énormément en eux".

Par ailleurs, le meneur de jeu de l'équipe de France Samir Nasri, blessé au tendon rotulien gauche, sera finalement forfait pour le match de mardi face à la Belgique, a annoncé la Fédération française de football (FFF). "L'examen clinique ainsi que les examens complémentaires ont confirmé l'inflammation et, en conséquence, l'inaptitude du joueur à être pleinement opérationnel", regrette la FFF dans un communiqué publié sur son site internet.

Le triangle Defour-Fellaini-Witsel reformé ?

Le milieu de terrain des Diables Rouges face à la Roumanie pourrait permettre au public de Sclessin de revoir à l'oeuvre son ancien trio - Defour, Fellaini et Witsel - qui avait conduit le Standard au titre de champion de Belgique en 2008.

"Cela paraît possible", espère Marouane Fellaini. "Si cela devait être le cas, ce que je souhaite, je me demande si nous retrouverons immédiatement nos automatismes. Quand je vois nos parcours respectifs, je pense que nous avons chacun progressé. Nous n'en resterons évidemment pas là". L'actuel médian du FC Everton (Premier League) ajoute dans la foulée: "Je souhaite que le public se montre aussi chaleureux qu'il l'est lorsque le Standard joue. Alors, ce sera un douzième homme, placé à nos côtés pour nous aider à gagner".

Les Diables rouges prennent ce premier rendez-vous de novembre fort au sérieux. "Je ne le considère pas à proprement parlé à la façon d'un match amical", poursuit Fellaini. "Contre la Roumanie, puis en France, nous aurons un travail essentiel à accomplir. Il s'agira de peaufiner nos automatismes et de créer un bon fond de jeu".

Mirallas en pointe

Kevin Mirallas de retour dans le noyau des Diables, cela signifie aussi que le joueur et son entraîneur ont enterré la hache de guerre. Kevin Mirallas s'était en effet plaint du fait que Leekens ne faisait plus appel à lui. Ce à quoi Mac the Knife avait répondu "(qu'il) n'appréciait pas de telles attitudes".

"Nous avons bien mis les choses à plat et nous nous sommes expliqués", a déclaré Kevin Mirallas. "Notre entretien a été constructif, ce qui nous permet de repartir sur de bonnes bases. Mon impulsion était due à mon envie de porter le maillot des Diables. J'aime bien défendre les couleurs de la Belgique".

Voilà une vue des choses que Georges Leekens va apprécier. Et Mirallas d'ajouter "je me sens réellement très bien. Depuis un an et demi, je suis titulaire et j'estime avoir progressé beaucoup en me produisant pour le compte de l'Olympiacos du Pirée".

Concernant son éventuelle titularisation pour remplacer Romelu Lukaku, le petit attaquant remarque: "Je n'ai évidemment pas le même style que Romelu. Mais j'ai mes qualités propres que je compte exploiter au maximum".

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Romelu Lukaku et Vadis Odjidja (blessés) sont rentrés chez eux mardi. Ceci après avoir participé à une réunion à laquelle Georges Leekens les avait conviés. "Je leur ai bien expliqué le projet qui était en place", a expliqué le coach des Diables. "Notamment le fait que les matches face à la Roumanie vendredi et la France (mardi à Paris, 21 heures) entrent dans le contexte d'une préparation sérieuse et ordonnée. Je leur ai signifié que je croyais énormément en eux". Par ailleurs, le meneur de jeu de l'équipe de France Samir Nasri, blessé au tendon rotulien gauche, sera finalement forfait pour le match de mardi face à la Belgique, a annoncé la Fédération française de football (FFF). "L'examen clinique ainsi que les examens complémentaires ont confirmé l'inflammation et, en conséquence, l'inaptitude du joueur à être pleinement opérationnel", regrette la FFF dans un communiqué publié sur son site internet. Le triangle Defour-Fellaini-Witsel reformé ? Le milieu de terrain des Diables Rouges face à la Roumanie pourrait permettre au public de Sclessin de revoir à l'oeuvre son ancien trio - Defour, Fellaini et Witsel - qui avait conduit le Standard au titre de champion de Belgique en 2008. "Cela paraît possible", espère Marouane Fellaini. "Si cela devait être le cas, ce que je souhaite, je me demande si nous retrouverons immédiatement nos automatismes. Quand je vois nos parcours respectifs, je pense que nous avons chacun progressé. Nous n'en resterons évidemment pas là". L'actuel médian du FC Everton (Premier League) ajoute dans la foulée: "Je souhaite que le public se montre aussi chaleureux qu'il l'est lorsque le Standard joue. Alors, ce sera un douzième homme, placé à nos côtés pour nous aider à gagner". Les Diables rouges prennent ce premier rendez-vous de novembre fort au sérieux. "Je ne le considère pas à proprement parlé à la façon d'un match amical", poursuit Fellaini. "Contre la Roumanie, puis en France, nous aurons un travail essentiel à accomplir. Il s'agira de peaufiner nos automatismes et de créer un bon fond de jeu". Mirallas en pointe Kevin Mirallas de retour dans le noyau des Diables, cela signifie aussi que le joueur et son entraîneur ont enterré la hache de guerre. Kevin Mirallas s'était en effet plaint du fait que Leekens ne faisait plus appel à lui. Ce à quoi Mac the Knife avait répondu "(qu'il) n'appréciait pas de telles attitudes". "Nous avons bien mis les choses à plat et nous nous sommes expliqués", a déclaré Kevin Mirallas. "Notre entretien a été constructif, ce qui nous permet de repartir sur de bonnes bases. Mon impulsion était due à mon envie de porter le maillot des Diables. J'aime bien défendre les couleurs de la Belgique". Voilà une vue des choses que Georges Leekens va apprécier. Et Mirallas d'ajouter "je me sens réellement très bien. Depuis un an et demi, je suis titulaire et j'estime avoir progressé beaucoup en me produisant pour le compte de l'Olympiacos du Pirée". Concernant son éventuelle titularisation pour remplacer Romelu Lukaku, le petit attaquant remarque: "Je n'ai évidemment pas le même style que Romelu. Mais j'ai mes qualités propres que je compte exploiter au maximum". Sportfootmagazine.be, avec Belga