La Belgique a encore perdu en amical en Finlande (1-0). Faut-il tirer la sonnette d'alarme après un match joué à un rythme de sénateur ? Oui car après l'Allemagne et la Turquie, ce sera trop tard. Les Belges seront déjà éliminés en cas de contre-performance.

On attend monts et merveilles de cette génération mais elle tarde à faire des résultats. Trop jeune, il lui manque un guide. Eden Hazard devrait être celui-là, tant il montre de bonnes dispositions mais c'est une structure professionnelle et un motivateur hors pair qu'il leur faut avant tout. Car, l'affaire Advocaat nous a fait clairement perdre un an. Pas de système, pas de projets de jeu, pas d'équipe-type, nous sommes revenus au point de départ d'un vaste chantier.

Si les Espoirs réalisent des résultats, ils le doivent à une culture de la gagne mais également à une structure bien mise en place. La qualification pour les Jeux Olympiques de Pékin s'inscrivait dans un vaste projet mis en place cinq ans plus tôt. Pendant cinq ans, les mêmes joueurs se sont côtoyés et ont évolué dans un même schéma tactique. A moins de trois semaines du début des éliminatoires, les Diables Rouges n'ont pour le moment qu'une équipe capable d'un exploit ou deux - au vu du potentiel de certains - mais pas d'une succession de résultats. Il reste trois semaines pour acquérir l'essentiel. Bonne chance monsieur Leekens.

Stéphane Vande Velde

La Belgique a encore perdu en amical en Finlande (1-0). Faut-il tirer la sonnette d'alarme après un match joué à un rythme de sénateur ? Oui car après l'Allemagne et la Turquie, ce sera trop tard. Les Belges seront déjà éliminés en cas de contre-performance. On attend monts et merveilles de cette génération mais elle tarde à faire des résultats. Trop jeune, il lui manque un guide. Eden Hazard devrait être celui-là, tant il montre de bonnes dispositions mais c'est une structure professionnelle et un motivateur hors pair qu'il leur faut avant tout. Car, l'affaire Advocaat nous a fait clairement perdre un an. Pas de système, pas de projets de jeu, pas d'équipe-type, nous sommes revenus au point de départ d'un vaste chantier. Si les Espoirs réalisent des résultats, ils le doivent à une culture de la gagne mais également à une structure bien mise en place. La qualification pour les Jeux Olympiques de Pékin s'inscrivait dans un vaste projet mis en place cinq ans plus tôt. Pendant cinq ans, les mêmes joueurs se sont côtoyés et ont évolué dans un même schéma tactique. A moins de trois semaines du début des éliminatoires, les Diables Rouges n'ont pour le moment qu'une équipe capable d'un exploit ou deux - au vu du potentiel de certains - mais pas d'une succession de résultats. Il reste trois semaines pour acquérir l'essentiel. Bonne chance monsieur Leekens. Stéphane Vande Velde