"Nous avons eu six, sept occasions, il fallait les mettre. Les joueurs n'aiment pas les matchs nuls. les entraîneurs non plus. Mais ça n'enlève rien à notre campagne. Prendre des congés maintenant? Non, j'ai un tournoi à préparer. Je veux continuer à avancer avec cette équipe." Les prochaines échéances sont des rencontres amicales contre la Colombie et le Japon en novembre. "Nous allons affronter des bons adversaires car je veux que cette équipe grandisse, nous devons continuer à apprendre. Ce groupe est bien, il est sain." Cette qualification est le fruit d'un long travail initié au sein de l'Union belge de football. "Il y a eu un gros effort au niveau marketing, de la communication, on a augmenté le professionnalisme. On s'est tous remis en question." Le sélectionneur devra choisir 23 joueurs pour le Mondial. "La concurrence me fait plaisir. Ceux qui ont fait la campagne ont prouvé ce qu'il valait. On va avancer petit à petit pour voir d'autres joueurs." Pour Steven Martens, CEO de l'Union Belge, "nous avons construit sur le long terme en engageant des personnes qui ont l'expérience du plus haut niveau, comme Marc Wilmots, Vital Borkelmans, Johan Walem, Gert Verheyen, Filip De Wilde, mais aussi Franck De Bleeckere. Nous avons osé investir dans le football dans sa totalité." (Belga)

"Nous avons eu six, sept occasions, il fallait les mettre. Les joueurs n'aiment pas les matchs nuls. les entraîneurs non plus. Mais ça n'enlève rien à notre campagne. Prendre des congés maintenant? Non, j'ai un tournoi à préparer. Je veux continuer à avancer avec cette équipe." Les prochaines échéances sont des rencontres amicales contre la Colombie et le Japon en novembre. "Nous allons affronter des bons adversaires car je veux que cette équipe grandisse, nous devons continuer à apprendre. Ce groupe est bien, il est sain." Cette qualification est le fruit d'un long travail initié au sein de l'Union belge de football. "Il y a eu un gros effort au niveau marketing, de la communication, on a augmenté le professionnalisme. On s'est tous remis en question." Le sélectionneur devra choisir 23 joueurs pour le Mondial. "La concurrence me fait plaisir. Ceux qui ont fait la campagne ont prouvé ce qu'il valait. On va avancer petit à petit pour voir d'autres joueurs." Pour Steven Martens, CEO de l'Union Belge, "nous avons construit sur le long terme en engageant des personnes qui ont l'expérience du plus haut niveau, comme Marc Wilmots, Vital Borkelmans, Johan Walem, Gert Verheyen, Filip De Wilde, mais aussi Franck De Bleeckere. Nous avons osé investir dans le football dans sa totalité." (Belga)