Certains internationaux belges ont profité du mercato de janvier pour changer de club, dans l'espoir de gagner du temps de jeu. D'autres, qui ont participé à la campagne de qualification pour le Mondial, sont restés dans leur club, où ils ne jouent pour l'instant pas plus qu'en 2013. Marc Wilmots ne compte toutefois pas se passer de leurs services au Brésil. "Il y a une grande différence entre un match de qualification ponctuel et un tournoi comme la Coupe du Monde", explique Marc Wilmots dans Sudpresse. "Si, le 5 mars (jour du match amical contre la Côte d'Ivoire, ndlr), nous avions une rencontre à enjeu, j'hésiterais à sélectionner certains joueurs. Par contre, pourquoi me priverais-je de Fellaini, Vermaelen, Chadli ou Alderweireld pour une Coupe du monde s'ils sont physiquement fit? Avant le premier match au Brésil le 17 juin, nous aurons une préparation de cinq semaines. Presque comme une prépa d'avant-saison d'un club. Ils jouent tous dans de grands clubs européens avec beaucoup de concurrence. Le groupe actuel vit bien. Je veux prendre en compte la qualité du joueur, sa mentalité et ce qu'il nous a apporté", selon le "fédéral". (Belga)

Certains internationaux belges ont profité du mercato de janvier pour changer de club, dans l'espoir de gagner du temps de jeu. D'autres, qui ont participé à la campagne de qualification pour le Mondial, sont restés dans leur club, où ils ne jouent pour l'instant pas plus qu'en 2013. Marc Wilmots ne compte toutefois pas se passer de leurs services au Brésil. "Il y a une grande différence entre un match de qualification ponctuel et un tournoi comme la Coupe du Monde", explique Marc Wilmots dans Sudpresse. "Si, le 5 mars (jour du match amical contre la Côte d'Ivoire, ndlr), nous avions une rencontre à enjeu, j'hésiterais à sélectionner certains joueurs. Par contre, pourquoi me priverais-je de Fellaini, Vermaelen, Chadli ou Alderweireld pour une Coupe du monde s'ils sont physiquement fit? Avant le premier match au Brésil le 17 juin, nous aurons une préparation de cinq semaines. Presque comme une prépa d'avant-saison d'un club. Ils jouent tous dans de grands clubs européens avec beaucoup de concurrence. Le groupe actuel vit bien. Je veux prendre en compte la qualité du joueur, sa mentalité et ce qu'il nous a apporté", selon le "fédéral". (Belga)