"Nous avons battu le 25e mondial 0-2, même sans leur joueur vedette, Zlatan, ce n'est pas mal. En outre, nous avons touché les montants à deux reprises", a rappelé Marc Wilmots. "Une victoire donne toujours un plus au mental. Je suis aussi content qu'il n'y ait pas de blessés supplémentaires et que la progression du groupe se poursuit bien, je ne peux pas être plus content de l'évolution de celui-ci." "Les rencontres de préparation sont là pour examiner toutes les possibilités et pour faire des tests, afin de trouver des solutions alternatives. Si Jan Verthonghen ne peut pas s'aligner à gauche par exemple, j'ai besoin d'une solution, c'est pour cela que nous avons essayé Thomas Vermaelen contre la Suède." "J'ai un groupe de 20 joueurs de champs et pour moi il n'y a pas de joueurs de base, ni de remplaçants. Il y a une saine et positive concurrence dans cette sélection. Chacun est important. Dans un grand tournoi, cela peut aller très vite avec des blessures ou des suspensions." La Belgique jouera encore un match de préparation samedi face à la Tunisie à Bruxelles (20h45) avant son départ pour le Brésil. "Il y aura encore une autre composition d'équipe pour donner des minutes de jeu à tout le monde. Tout le monde doit être prêt et concerné pour le Brésil. Une bonne prestation ne garantit pas non plus une place dans le onze de base. Et notre équipe dépend aussi de notre choix tactique." Après 12 ans sans phase finale et vu la qualité des Diables Rouges, les attentes sont importantes. "Nous avons des objectifs, mais nous allons d'abord, avant tout, avancer match après match. Ce groupe est jeune, a beaucoup d'envie." Les Diables Rouges rentrent lundi en Belgique pour ensuite, mercredi, passer quelques jours à Knokke avant la rencontre de samedi face aux Tunisiens entraînés par Georges Leekens. Le départ pour le Brésil est prévu le mardi 10 juin. (Belga)

"Nous avons battu le 25e mondial 0-2, même sans leur joueur vedette, Zlatan, ce n'est pas mal. En outre, nous avons touché les montants à deux reprises", a rappelé Marc Wilmots. "Une victoire donne toujours un plus au mental. Je suis aussi content qu'il n'y ait pas de blessés supplémentaires et que la progression du groupe se poursuit bien, je ne peux pas être plus content de l'évolution de celui-ci." "Les rencontres de préparation sont là pour examiner toutes les possibilités et pour faire des tests, afin de trouver des solutions alternatives. Si Jan Verthonghen ne peut pas s'aligner à gauche par exemple, j'ai besoin d'une solution, c'est pour cela que nous avons essayé Thomas Vermaelen contre la Suède." "J'ai un groupe de 20 joueurs de champs et pour moi il n'y a pas de joueurs de base, ni de remplaçants. Il y a une saine et positive concurrence dans cette sélection. Chacun est important. Dans un grand tournoi, cela peut aller très vite avec des blessures ou des suspensions." La Belgique jouera encore un match de préparation samedi face à la Tunisie à Bruxelles (20h45) avant son départ pour le Brésil. "Il y aura encore une autre composition d'équipe pour donner des minutes de jeu à tout le monde. Tout le monde doit être prêt et concerné pour le Brésil. Une bonne prestation ne garantit pas non plus une place dans le onze de base. Et notre équipe dépend aussi de notre choix tactique." Après 12 ans sans phase finale et vu la qualité des Diables Rouges, les attentes sont importantes. "Nous avons des objectifs, mais nous allons d'abord, avant tout, avancer match après match. Ce groupe est jeune, a beaucoup d'envie." Les Diables Rouges rentrent lundi en Belgique pour ensuite, mercredi, passer quelques jours à Knokke avant la rencontre de samedi face aux Tunisiens entraînés par Georges Leekens. Le départ pour le Brésil est prévu le mardi 10 juin. (Belga)