Par Stéphane Vande Velde

Cela n'est pas nouveau (Sport/Foot Magazine avait réalisé un papier sur la perception des Diables Rouges à l'étranger) mais cela conforte l'émergence et le rayonnement d'une génération dorée chez les Diables Rouges. La BBC vient en effet d'expliquer que l'équipe qui surprendra le plus dans les prochaines années (du moins celle dont on attend le plus) se trouve en Belgique.

Beaucoup de faits (lors du match face à la Serbie, 9 Belges sur 11 jouaient en Premier League) mais peu d'explications, si ce n'est que cette génération a grandi en partant très tôt à l'étranger (exemples d'Eden Hazard, Kevin Mirallas et Jan Vertonghen). Ce papier suggère également que les échecs lors des récentes campagnes qualificatives proviendraient du fait qu'il y a une déconnection entre les Belges évoluant à l'étranger et leur pays d'origine.

Par contre, il y a quelques erreurs dans ce papier. Le onze de base correspond sans doute aux joueurs connus par les Anglais, mais certainement pas à la réalité. Dedryck Boyata ne rentre en effet plus du tout dans les plans de Marc Wilmots. Quant à Simon Mignolet, il a perdu sa place au profit de Thibaut Courtois. Et que dire du triangle Mirallas-Benteke-Lukaku, qui n'a jamais été utilisé en attaque !

Mais la plus grossière erreur vient de l'oubli d'un pion majeur de cette équipe nationale : Axel Witsel. Il n'apparait même pas parmi les substituts ! Cela renforce l'idée que son transfert au Zenit ne fut pas le meilleur choix de carrière qui soit pour Witsel. Cela devait lui servir de tremplin pour aller dans un championnat plus huppé mais une élimination précoce en Ligue des Champions ruinerait cet espoir. Heureusement, il lui reste les Diables Rouges pour se mettre en vitrine...

Par Stéphane Vande VeldeCela n'est pas nouveau (Sport/Foot Magazine avait réalisé un papier sur la perception des Diables Rouges à l'étranger) mais cela conforte l'émergence et le rayonnement d'une génération dorée chez les Diables Rouges. La BBC vient en effet d'expliquer que l'équipe qui surprendra le plus dans les prochaines années (du moins celle dont on attend le plus) se trouve en Belgique. Beaucoup de faits (lors du match face à la Serbie, 9 Belges sur 11 jouaient en Premier League) mais peu d'explications, si ce n'est que cette génération a grandi en partant très tôt à l'étranger (exemples d'Eden Hazard, Kevin Mirallas et Jan Vertonghen). Ce papier suggère également que les échecs lors des récentes campagnes qualificatives proviendraient du fait qu'il y a une déconnection entre les Belges évoluant à l'étranger et leur pays d'origine. Par contre, il y a quelques erreurs dans ce papier. Le onze de base correspond sans doute aux joueurs connus par les Anglais, mais certainement pas à la réalité. Dedryck Boyata ne rentre en effet plus du tout dans les plans de Marc Wilmots. Quant à Simon Mignolet, il a perdu sa place au profit de Thibaut Courtois. Et que dire du triangle Mirallas-Benteke-Lukaku, qui n'a jamais été utilisé en attaque ! Mais la plus grossière erreur vient de l'oubli d'un pion majeur de cette équipe nationale : Axel Witsel. Il n'apparait même pas parmi les substituts ! Cela renforce l'idée que son transfert au Zenit ne fut pas le meilleur choix de carrière qui soit pour Witsel. Cela devait lui servir de tremplin pour aller dans un championnat plus huppé mais une élimination précoce en Ligue des Champions ruinerait cet espoir. Heureusement, il lui reste les Diables Rouges pour se mettre en vitrine...