Par Bruno Govers
Il fallait bien s'en douter : un match amical qui tombe au moment où les championnats nationaux et les coupes européennes battent leur plein n'allait pas être riche d'enseignements. Pourtant on peut en tirer plusieurs :

1. Au goal, même si Simon Mignolet ne pouvait pas faire grand-chose sur les 2 goals roumains, il est clair que le portier de Sunderland n'a pas la même aura que le titulaire habituel entre les perches, Thibaut Courtois.

2. En défense, la Belgique n'est toujours pas parée à 100% sur les côtés. A droite, Guillaume Gillet affiche, certes, des progrès, comme à Anderlecht d'ailleurs, où il est désormais le premier choix au back pour son coach, John van den Brom. Mais son positionnement laisse toujours quelque peu à désirer. A gauche, en revanche, Jan Vertonghen, impliqué dans les deux buts roumains, continue à souffler le chaud et le froid. Est-il réellement une solution à l'arrière latéral ?

3. Dans l'entrejeu, il est clair qu'il faut faire une place à Marouane Fellaini. Le milieu d'Everton a une telle envergure qu'on ne peut pas s'en priver. Même s'il y a du beau monde dans ce secteur, avec Axel Witsel, Kevin De Bruyne et Moussa Dembélé pour ne citer qu'eux. A choisir, c'est peut-être ce dernier qui devrait sauter.

4. A l'attaque, Christian Benteke, auteur du but belge, a, à l'évidence, fait son trou en pointe. Et ce, au détriment de Romelu Lukaku qui le devançait encore il y a quelques mois à peine. Mais alors que Benteke a passé la surmultipliée, à Genk d'abord, puis à présent à Aston Villa, Lukaku, lui, a fait du surplace à Chelsea. Et, dans le monde du football, qui n'avance pas recule, c'est bien connu...

Par Bruno Govers Il fallait bien s'en douter : un match amical qui tombe au moment où les championnats nationaux et les coupes européennes battent leur plein n'allait pas être riche d'enseignements. Pourtant on peut en tirer plusieurs : 1. Au goal, même si Simon Mignolet ne pouvait pas faire grand-chose sur les 2 goals roumains, il est clair que le portier de Sunderland n'a pas la même aura que le titulaire habituel entre les perches, Thibaut Courtois. 2. En défense, la Belgique n'est toujours pas parée à 100% sur les côtés. A droite, Guillaume Gillet affiche, certes, des progrès, comme à Anderlecht d'ailleurs, où il est désormais le premier choix au back pour son coach, John van den Brom. Mais son positionnement laisse toujours quelque peu à désirer. A gauche, en revanche, Jan Vertonghen, impliqué dans les deux buts roumains, continue à souffler le chaud et le froid. Est-il réellement une solution à l'arrière latéral ? 3. Dans l'entrejeu, il est clair qu'il faut faire une place à Marouane Fellaini. Le milieu d'Everton a une telle envergure qu'on ne peut pas s'en priver. Même s'il y a du beau monde dans ce secteur, avec Axel Witsel, Kevin De Bruyne et Moussa Dembélé pour ne citer qu'eux. A choisir, c'est peut-être ce dernier qui devrait sauter. 4. A l'attaque, Christian Benteke, auteur du but belge, a, à l'évidence, fait son trou en pointe. Et ce, au détriment de Romelu Lukaku qui le devançait encore il y a quelques mois à peine. Mais alors que Benteke a passé la surmultipliée, à Genk d'abord, puis à présent à Aston Villa, Lukaku, lui, a fait du surplace à Chelsea. Et, dans le monde du football, qui n'avance pas recule, c'est bien connu...