Un coup-franc accordé à Hazard mais botté par Mirallas fut détourné de curieuse façon par le gardien Ben Mustapha (10). Origi frappa en plein sur lui cinq minutes plus tard. Une contre-attaque de Ben Youssef aurait entre-temps pu faire très mal, si son centre au point de penalty avait abouti dans la foulée d'un coéquipier (13). Après la pluie, la grêle allait ensuite s'abatttre sur la pelouse (et les joueurs). Au point que le renommé arbitre hongrois Viktor Kassai renvoya tout le monde aux vestiaires (24). La menace d'un arrêt définitif de cette rencontre a plané, mais la partie a finalement pu reprendre. Les acteurs ont alors éprouvé quelques difficultés à replonger dans le match. Un ballon de but fut cependant offert par Hazard à Mirallas, dont le tir trop croisé provoqua une grimace de Wilmots et la déception du public. Vanden Borre et Mertens remplacèrent Alderweireld et Fellaini à la reprise. La domination belge était bien gérée par la Tunisie. Origi, certes très remuant, céda sa place à Lukaku (61), juste avant l'exclusion (2è jaune) de Jemaa. Vertonghen, deux fois, et Vanden Borre, de la tête, furent tout près d'ouvrir la marque au cours des dernières minutes, mais c'est Mertens qui eut cet honneur. (Belga)

Un coup-franc accordé à Hazard mais botté par Mirallas fut détourné de curieuse façon par le gardien Ben Mustapha (10). Origi frappa en plein sur lui cinq minutes plus tard. Une contre-attaque de Ben Youssef aurait entre-temps pu faire très mal, si son centre au point de penalty avait abouti dans la foulée d'un coéquipier (13). Après la pluie, la grêle allait ensuite s'abatttre sur la pelouse (et les joueurs). Au point que le renommé arbitre hongrois Viktor Kassai renvoya tout le monde aux vestiaires (24). La menace d'un arrêt définitif de cette rencontre a plané, mais la partie a finalement pu reprendre. Les acteurs ont alors éprouvé quelques difficultés à replonger dans le match. Un ballon de but fut cependant offert par Hazard à Mirallas, dont le tir trop croisé provoqua une grimace de Wilmots et la déception du public. Vanden Borre et Mertens remplacèrent Alderweireld et Fellaini à la reprise. La domination belge était bien gérée par la Tunisie. Origi, certes très remuant, céda sa place à Lukaku (61), juste avant l'exclusion (2è jaune) de Jemaa. Vertonghen, deux fois, et Vanden Borre, de la tête, furent tout près d'ouvrir la marque au cours des dernières minutes, mais c'est Mertens qui eut cet honneur. (Belga)