"J'avais mal en début d'entraînement, ça allait mieux par la suite", a expliqué Hazard face à la presse depuis le centre d'entraînement d'Anderlecht à Neerpede. "Plus l'entraînement avançait, mieux ça allait. Il me reste encore du temps pour récupérer et me soigner avant vendredi. Je suis confiant". Mais le discours du médian de Chelsea n'est tout de même pas totalement rassurant. "Ca fait trois semaines que j'ai mal. Après le match de Supercoupe d'Europe face au Bayern de Munich, j'avais vraiment fort mal. C'est une douleur que je n'ai jamais ressentie avant", a poursuivi Hazard. "Je n'ai jamais joué sous infiltration, je le ferai s'il le faut. Mais il faudra d'abord en discuter avec le staff." Hazard s'est également penché sur le match de vendredi. "Les Ecossais sont éliminés, mais ils ne lâcheront rien. Ils ont dans leur noyau des gars qui évoluent en Premier League, dotés de qualités donc. Mais il ne faut pas se mentir, nous sommes plus forts sur papier. Ils ont un nouveau coach, le style sera probablement différent. C'est un match important, d'autant plus qu'il y a Serbie/Croatie dans le même temps". (Belga)

"J'avais mal en début d'entraînement, ça allait mieux par la suite", a expliqué Hazard face à la presse depuis le centre d'entraînement d'Anderlecht à Neerpede. "Plus l'entraînement avançait, mieux ça allait. Il me reste encore du temps pour récupérer et me soigner avant vendredi. Je suis confiant". Mais le discours du médian de Chelsea n'est tout de même pas totalement rassurant. "Ca fait trois semaines que j'ai mal. Après le match de Supercoupe d'Europe face au Bayern de Munich, j'avais vraiment fort mal. C'est une douleur que je n'ai jamais ressentie avant", a poursuivi Hazard. "Je n'ai jamais joué sous infiltration, je le ferai s'il le faut. Mais il faudra d'abord en discuter avec le staff." Hazard s'est également penché sur le match de vendredi. "Les Ecossais sont éliminés, mais ils ne lâcheront rien. Ils ont dans leur noyau des gars qui évoluent en Premier League, dotés de qualités donc. Mais il ne faut pas se mentir, nous sommes plus forts sur papier. Ils ont un nouveau coach, le style sera probablement différent. C'est un match important, d'autant plus qu'il y a Serbie/Croatie dans le même temps". (Belga)