"Du coup toutes les critiques dont je faisais l'objet se sont tues", a fait remarquer "Big Dan", pas du tout "langue de bois" après l'entraînement de mardi au Stade Roi Baudouin. "Je reçois même de plus en plus d'éloges. Mais c'est normal de mieux jouer quand le contexte est plus favorable. Je suis en tout cas satisfait de mes prestations et de mon temps de jeu. L'âge n'est vraiment pas un problème, mais il ne faudra pas vouloir tirer jusqu'à l'extrémité de la corde au risque de passer à côte de choses essentielles de la vie, notamment familiales. J'ai actuellement deux choses en tête. Les records à battre avec le Bayern et, comme sans doute mes équipiers, du moins je l'espère, le Mondial. Il s'agira pour moi d'y terminer en beauté..." Cette dernière phrase lui a échappé. Aussi ajoute-t-il dans la foulée qu'il n'a "encore rien décidé". "J'ignore en effet comment je réagirai le jour où, à supposer que celà arrive, le Bayern me propose une toute dernière saison. Pour services rendus et surtout pour mon vécu. C'est un grand honneur pour moi d'y être affilié depuis huit ans (saison 2006-2007, ndlr). Mais il faut savoir que si jouer pour ce club est exaltant, c'est aussi très exigeant. Je pourrais dès lors être tenté de redescendre de catégorie (à Mönchengladbach, au Standard ?), sans pour autant arrêter de jouer..." Et l'équipe nationale ? "Les grandes compétitions ne se déroulent que tous les deux ans. Envisager l'Euro-2016 ne serait donc pas très raisonnable de ma part. Mais je n'ai pas pris de décision à ce sujet non plus. Je suis réaliste mais on ne sait jamais. Marc (Wilmots, ndlr) pourrait par exemple m'expliquer qu'il a encore besoin d'un joueur expérimenté comme moi. Après tout ce qu'on a connu ensemble, ce serait quand même assez difficile de lui opposer un niet catégorique. Enfin on n'en est pas encore là", conclut Daniel Van Buyten. (Belga)

"Du coup toutes les critiques dont je faisais l'objet se sont tues", a fait remarquer "Big Dan", pas du tout "langue de bois" après l'entraînement de mardi au Stade Roi Baudouin. "Je reçois même de plus en plus d'éloges. Mais c'est normal de mieux jouer quand le contexte est plus favorable. Je suis en tout cas satisfait de mes prestations et de mon temps de jeu. L'âge n'est vraiment pas un problème, mais il ne faudra pas vouloir tirer jusqu'à l'extrémité de la corde au risque de passer à côte de choses essentielles de la vie, notamment familiales. J'ai actuellement deux choses en tête. Les records à battre avec le Bayern et, comme sans doute mes équipiers, du moins je l'espère, le Mondial. Il s'agira pour moi d'y terminer en beauté..." Cette dernière phrase lui a échappé. Aussi ajoute-t-il dans la foulée qu'il n'a "encore rien décidé". "J'ignore en effet comment je réagirai le jour où, à supposer que celà arrive, le Bayern me propose une toute dernière saison. Pour services rendus et surtout pour mon vécu. C'est un grand honneur pour moi d'y être affilié depuis huit ans (saison 2006-2007, ndlr). Mais il faut savoir que si jouer pour ce club est exaltant, c'est aussi très exigeant. Je pourrais dès lors être tenté de redescendre de catégorie (à Mönchengladbach, au Standard ?), sans pour autant arrêter de jouer..." Et l'équipe nationale ? "Les grandes compétitions ne se déroulent que tous les deux ans. Envisager l'Euro-2016 ne serait donc pas très raisonnable de ma part. Mais je n'ai pas pris de décision à ce sujet non plus. Je suis réaliste mais on ne sait jamais. Marc (Wilmots, ndlr) pourrait par exemple m'expliquer qu'il a encore besoin d'un joueur expérimenté comme moi. Après tout ce qu'on a connu ensemble, ce serait quand même assez difficile de lui opposer un niet catégorique. Enfin on n'en est pas encore là", conclut Daniel Van Buyten. (Belga)