"Jan Vertonghen est comme prévu 'out' en raison d'une blessure à la cheville. Nous déciderons ce soir (lundi) avec le staff médical de Tottenham s'il reste avec le groupe. Il sera remplacé dans l'équipe par Sébastien Pocognoli. Moussa Dembélé souffre aussi de la cheville et est incertain. Nous ne prendrons aucun risque avec lui", a déclaré le coach fédéral Marc Wilmots, lundi. Quatorze joueurs de champ et trois gardiens ont pris part à l'entraînement. "Vincent Kompany, Daniel Van Buyten, Jan Vertonghen, Nacer Chadli, Steven Defour, Moussa Dembélé, Eden Hazard et Kevin Mirallas ont suivi un progrémme particulier en compagnie de Lieven Maesschalck", a précisé Wilmots. "Il y avait un air de rentrée des classes aujourd'hui. Après une pause de plus de deux mois, tout le monde était heureux de pouvoir revenir en équipe nationale. Mais d'importantes semaines nous attendent. Nous avons déjà disputé avec succès sept rencontres de qualifications. Il nous reste à jouer quatre finales. Dans huit semaines nous saurons si nous serons qualifiés pour le Brésil." "Nous respectons cet adversaire et aborderons ce match comme une rencontre de qualification" a précisé Wilmots en évoquant la France. "Demain mes joueurs auront une analyse détaillée de l'équipe de France. Je ne vais pas changer mon système, mais on pourra effectuer quatre ou cinq changements." (Belga)

"Jan Vertonghen est comme prévu 'out' en raison d'une blessure à la cheville. Nous déciderons ce soir (lundi) avec le staff médical de Tottenham s'il reste avec le groupe. Il sera remplacé dans l'équipe par Sébastien Pocognoli. Moussa Dembélé souffre aussi de la cheville et est incertain. Nous ne prendrons aucun risque avec lui", a déclaré le coach fédéral Marc Wilmots, lundi. Quatorze joueurs de champ et trois gardiens ont pris part à l'entraînement. "Vincent Kompany, Daniel Van Buyten, Jan Vertonghen, Nacer Chadli, Steven Defour, Moussa Dembélé, Eden Hazard et Kevin Mirallas ont suivi un progrémme particulier en compagnie de Lieven Maesschalck", a précisé Wilmots. "Il y avait un air de rentrée des classes aujourd'hui. Après une pause de plus de deux mois, tout le monde était heureux de pouvoir revenir en équipe nationale. Mais d'importantes semaines nous attendent. Nous avons déjà disputé avec succès sept rencontres de qualifications. Il nous reste à jouer quatre finales. Dans huit semaines nous saurons si nous serons qualifiés pour le Brésil." "Nous respectons cet adversaire et aborderons ce match comme une rencontre de qualification" a précisé Wilmots en évoquant la France. "Demain mes joueurs auront une analyse détaillée de l'équipe de France. Je ne vais pas changer mon système, mais on pourra effectuer quatre ou cinq changements." (Belga)