"On a parfaitement contrôlé en première mi-temps, même si la possession de balle était plutôt ivoirienne. L'adversaire n'a pas réussi à se créér une seule occasion. Nous bien. Mais avec tous les changements en deuxième mi-temps, l'organisation s'est logiquement dégradée. Comme souvent dans ce genre de match d'entraînement. Effectuer six changements est néfaste pour le jeu. Mais cela n'arrivera évidemment pas au Mondial...", conclut Kompany. Eden Hazard se souviendra lui de son entrée eu jeu pour la dernière demi-heure et du coup qu'il a directement reçu sur la cheville. Ce qui l'a clairement empêché d'imprimer sa griffe sur la fin de cette rencontre. "Il y a eu du spectacle", estimait-il, "mais c'est quand même dommage pour notre public qu'on n'ait pas tenu le résultat. J'ai mal à la cheville, mais je ne crois pas que ma participation au match de samedi à Aston Villa soit menacée. Christian (Benteke, ndlr) ne doit en tout cas pas trop compter là dessus..." "Son bas était déchiré et sa cheville gonflée", rapporta Marc Wilmots. "C'est un fameux coup qu'Eden a reçu. Mais ce genre de choses font partie du football. C'est inévitable..." (Belga)

"On a parfaitement contrôlé en première mi-temps, même si la possession de balle était plutôt ivoirienne. L'adversaire n'a pas réussi à se créér une seule occasion. Nous bien. Mais avec tous les changements en deuxième mi-temps, l'organisation s'est logiquement dégradée. Comme souvent dans ce genre de match d'entraînement. Effectuer six changements est néfaste pour le jeu. Mais cela n'arrivera évidemment pas au Mondial...", conclut Kompany. Eden Hazard se souviendra lui de son entrée eu jeu pour la dernière demi-heure et du coup qu'il a directement reçu sur la cheville. Ce qui l'a clairement empêché d'imprimer sa griffe sur la fin de cette rencontre. "Il y a eu du spectacle", estimait-il, "mais c'est quand même dommage pour notre public qu'on n'ait pas tenu le résultat. J'ai mal à la cheville, mais je ne crois pas que ma participation au match de samedi à Aston Villa soit menacée. Christian (Benteke, ndlr) ne doit en tout cas pas trop compter là dessus..." "Son bas était déchiré et sa cheville gonflée", rapporta Marc Wilmots. "C'est un fameux coup qu'Eden a reçu. Mais ce genre de choses font partie du football. C'est inévitable..." (Belga)