Alberto Contador, qui avait été contrôlé positif au clenbutérol le 21 juillet 2010 à Pau lors de la 2e journée de repos du Tour de France 2010, perd le bénéfice de sa victoire au profit du Luxembourgeois Andy Schleck. Celui-ci s'impose désormais devant le Russe Denis Menchov, l'Espagnol Samuel Sanchez et notre compatriote Jurgen Van den Broeck.

La victoire de Contador dans le Tour d'Italie 2011 est elle aussi annulée. Elle revient à l'Italien Michele Scarponi devant son compatriote Vincenzo Nibali et John Gadret.

Suspendu jusqu'au 5 août 2012

Le TAS, qui a infligé deux ans de suspension avec effet rétroactif au 25 janvier 2011, a pris en compte la suspension provisoire de Contador, près de six mois entre août 2010 et février 2011. Contador est désormais suspendu jusqu'au 5 août 2012, il ne pourra pas s'aligner au départ de la prochaine édition de la Grande Boucle qui s'élancera de Liège le 30 juin.

Il ne pourra pas non plus participer aux Jeux Olympiques de Londres. Les épreuves sur route (conte-la-montre et course en ligne) sont fixées ente le 28 juillet et le 1er août.

"La formation arbitrale se prononcera ultérieurement et dans une décision séparée au sujet de la demande déposée par l'UCI d'imposer une amende d'au moins 2,485 millions d'euros à Alberto Contador", a précisé le TAS. La décision a été prise par la formation arbitrale du TAS composée de l'Israélien Efraim Barack, du Suisse Quentin Byrne-Sutton et de l'Allemand Ulrich Haas.

Contador peut faire appel

Alberto Contador dispose encore d'un ultime recours afin d'échapper à sa sanction. Il dispose de 30 jours pour interjeter appel devant le Tribunal fédéral suisse afin que ce dernier se prononce sur la conformité de la décision du TAS. Cet appel n'est toutefois pas suspensif.

Des traces infinitésimales

L'affaire a pris naissance le 21 juillet 2010 lorsque Contador, alors maillot jaune du Tour de France, a subi un contrôle antidopage qui s'est révélé positif à cause de traces infinitésimales (50 picogrammes) de clenbutérol, un produit illicite.

Contador, qui a plaidé une contamination alimentaire (à la viande ramenée d'Espagne par une connaissance) pour expliquer la présence des traces de clenbutérol dans ses analyses, avait été acquitté en première instance par la fédération espagnole, en février 2011. Il avait pu ainsi courir normalement la saison passée et gagner notamment le Giro avant d'échouer à la 5e place dans le Tour de France.

Le Madrilène, qui portait les couleurs d'Astana lors de son contrôle positif, roule depuis l'an passé dans l'équipe danoise Saxo Bank. Il avait entamé victorieusement sa saison 2012 en gagnant deux étapes du récent Tour de San Luis en Argentine.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Alberto Contador, qui avait été contrôlé positif au clenbutérol le 21 juillet 2010 à Pau lors de la 2e journée de repos du Tour de France 2010, perd le bénéfice de sa victoire au profit du Luxembourgeois Andy Schleck. Celui-ci s'impose désormais devant le Russe Denis Menchov, l'Espagnol Samuel Sanchez et notre compatriote Jurgen Van den Broeck. La victoire de Contador dans le Tour d'Italie 2011 est elle aussi annulée. Elle revient à l'Italien Michele Scarponi devant son compatriote Vincenzo Nibali et John Gadret. Suspendu jusqu'au 5 août 2012 Le TAS, qui a infligé deux ans de suspension avec effet rétroactif au 25 janvier 2011, a pris en compte la suspension provisoire de Contador, près de six mois entre août 2010 et février 2011. Contador est désormais suspendu jusqu'au 5 août 2012, il ne pourra pas s'aligner au départ de la prochaine édition de la Grande Boucle qui s'élancera de Liège le 30 juin. Il ne pourra pas non plus participer aux Jeux Olympiques de Londres. Les épreuves sur route (conte-la-montre et course en ligne) sont fixées ente le 28 juillet et le 1er août. "La formation arbitrale se prononcera ultérieurement et dans une décision séparée au sujet de la demande déposée par l'UCI d'imposer une amende d'au moins 2,485 millions d'euros à Alberto Contador", a précisé le TAS. La décision a été prise par la formation arbitrale du TAS composée de l'Israélien Efraim Barack, du Suisse Quentin Byrne-Sutton et de l'Allemand Ulrich Haas. Contador peut faire appel Alberto Contador dispose encore d'un ultime recours afin d'échapper à sa sanction. Il dispose de 30 jours pour interjeter appel devant le Tribunal fédéral suisse afin que ce dernier se prononce sur la conformité de la décision du TAS. Cet appel n'est toutefois pas suspensif. Des traces infinitésimales L'affaire a pris naissance le 21 juillet 2010 lorsque Contador, alors maillot jaune du Tour de France, a subi un contrôle antidopage qui s'est révélé positif à cause de traces infinitésimales (50 picogrammes) de clenbutérol, un produit illicite. Contador, qui a plaidé une contamination alimentaire (à la viande ramenée d'Espagne par une connaissance) pour expliquer la présence des traces de clenbutérol dans ses analyses, avait été acquitté en première instance par la fédération espagnole, en février 2011. Il avait pu ainsi courir normalement la saison passée et gagner notamment le Giro avant d'échouer à la 5e place dans le Tour de France. Le Madrilène, qui portait les couleurs d'Astana lors de son contrôle positif, roule depuis l'an passé dans l'équipe danoise Saxo Bank. Il avait entamé victorieusement sa saison 2012 en gagnant deux étapes du récent Tour de San Luis en Argentine. Sportfootmagazine.be, avec Belga