Le ministre malaisien des Sports a présenté ses excuses lundi après l'interruption du match Malaisie-Indonésie (3-0) la veille en raison de rayons lasers visant des joueurs indonésiens lors de la finale aller de la Coupe des pays de l'Asean. Le match joué à Kuala Lumpur devant 100.000 spectateurs a été interrompu pendant six minutes, à la 53ème minute, après les plaintes de joueurs indonésiens, notamment le gardien de but, perturbés par les rayons verts envoyés des tribunes.

Mécontents, les joueurs ont commencé à quitter la pelouse tandis que les supporteurs étaient prévenus que le match ne reprendrait pas si les lasers continuaient. Après la reprise, l'équipe indonésienne a encaissé les trois buts. "Je suis en colère. C'est le fait de supporters malaisiens qui ne respectent pas le sport", a déclaré à l'AFP le ministre malaisien des Sports, Ahmad Shabery Cheek, en promettant que de tels incidents ne se reproduiraient pas.

L'utilisation de lasers par des fans "est une nouveauté pour nous", a-t-il fait valoir. En Indonésie, les autorités sportives ont indiqué qu'elles envisageaient de donner suite à l'affaire tandis que des chaînes de télévision diffusaient des images de joueurs visés par des rayons. Le match retour de la finale de la Coupe AFF se déroule mercredi à Jakarta.

Sportmagazine.be, avec Belga

Le ministre malaisien des Sports a présenté ses excuses lundi après l'interruption du match Malaisie-Indonésie (3-0) la veille en raison de rayons lasers visant des joueurs indonésiens lors de la finale aller de la Coupe des pays de l'Asean. Le match joué à Kuala Lumpur devant 100.000 spectateurs a été interrompu pendant six minutes, à la 53ème minute, après les plaintes de joueurs indonésiens, notamment le gardien de but, perturbés par les rayons verts envoyés des tribunes. Mécontents, les joueurs ont commencé à quitter la pelouse tandis que les supporteurs étaient prévenus que le match ne reprendrait pas si les lasers continuaient. Après la reprise, l'équipe indonésienne a encaissé les trois buts. "Je suis en colère. C'est le fait de supporters malaisiens qui ne respectent pas le sport", a déclaré à l'AFP le ministre malaisien des Sports, Ahmad Shabery Cheek, en promettant que de tels incidents ne se reproduiraient pas. L'utilisation de lasers par des fans "est une nouveauté pour nous", a-t-il fait valoir. En Indonésie, les autorités sportives ont indiqué qu'elles envisageaient de donner suite à l'affaire tandis que des chaînes de télévision diffusaient des images de joueurs visés par des rayons. Le match retour de la finale de la Coupe AFF se déroule mercredi à Jakarta. Sportmagazine.be, avec Belga