Quel message voulez-vous faire passer ?
La Coupe de Belgique est une vieille dame que plus personne ne désire. Certains m'ont dit que mon intervention était excessive. Pourtant, tout le monde est d'accord avec moi. Alors, pourquoi personne ne bouge ? Pourquoi laisse-t-on pourrir la situation ? Cela me met hors de moi ! Il suffirait d'une réunion et d'une conférence de presse pour trouver une solution. Mais non, on préfère rester dans la médiocrité. C'est typiquement belge. Rendons une âme à cette Coupe ! Qu'on stoppe ces matches aller-retour et qu'on mette les clubs sur le même pied ! En basket, les plus petits clubs reçoivent des points d'avance. En foot, les équipes moins fortes devraient avoir au minimum l'avantage du terrain. Les grands clubs auraient peur de jouer sur ces pachîs et le public assisterait à des surprises. Pourquoi de belles histoires naissent-elles en Angleterre ou en France et pas chez nous ?

Un journaliste a-t-il le droit de faire du lobby ?
Je ne me pose même pas la question. Je n'ai jamais réfléchi comme cela et ce n'est pas près d'arriver. Si on n'est pas d'accord avec moi, qu'on me vire ! J'en tirerai mes conclusions... L'équipe radio était contente de cette initiative. Je ne fais qu'enfoncer une porte ouverte. J'en ai marre de cette manière de fonctionner, de cette paresse du Belge. J'aimerais bien lui taper dans le cul !

Cela ne risque pas de vous mettre en porte-à-faux avec la RTBF ? La RTBF ne demande pas mieux que la formule soit rénovée. J'ai l'appui de Michel Lecomte. Imaginons que Ciney ou Mouscron-Péruwelz triomphe d'une D1 comme Saint-Trond par exemple. Ce serait beaucoup plus glamour !

Le groupe chargé de réformer la Coupe veut trouver une solution pour la mi-février. Le délai pour mobiliser l'opinion publique n'est-il pas trop court ?
C'est toute la question. J'espère avoir l'oreille de Benoît Thans qui occupe dé-sormais un poste important à l'Union belge. Il pourra solliciter François De Keersmaeker et Steven Martens. De notre côté, on va rappeler notre combat lors de chaque Complètement Foot et mobiliser un maximum de monde (journalistes flamands, personnalités du foot belge,...) Cela doit bouger. Si l'immobilisme persiste, il faudra appeler au boycott de l'épreuve !

Simon Barzyczak, pour Sport/Foot Magazine

Quel message voulez-vous faire passer ? La Coupe de Belgique est une vieille dame que plus personne ne désire. Certains m'ont dit que mon intervention était excessive. Pourtant, tout le monde est d'accord avec moi. Alors, pourquoi personne ne bouge ? Pourquoi laisse-t-on pourrir la situation ? Cela me met hors de moi ! Il suffirait d'une réunion et d'une conférence de presse pour trouver une solution. Mais non, on préfère rester dans la médiocrité. C'est typiquement belge. Rendons une âme à cette Coupe ! Qu'on stoppe ces matches aller-retour et qu'on mette les clubs sur le même pied ! En basket, les plus petits clubs reçoivent des points d'avance. En foot, les équipes moins fortes devraient avoir au minimum l'avantage du terrain. Les grands clubs auraient peur de jouer sur ces pachîs et le public assisterait à des surprises. Pourquoi de belles histoires naissent-elles en Angleterre ou en France et pas chez nous ? Un journaliste a-t-il le droit de faire du lobby ? Je ne me pose même pas la question. Je n'ai jamais réfléchi comme cela et ce n'est pas près d'arriver. Si on n'est pas d'accord avec moi, qu'on me vire ! J'en tirerai mes conclusions... L'équipe radio était contente de cette initiative. Je ne fais qu'enfoncer une porte ouverte. J'en ai marre de cette manière de fonctionner, de cette paresse du Belge. J'aimerais bien lui taper dans le cul ! Cela ne risque pas de vous mettre en porte-à-faux avec la RTBF ? La RTBF ne demande pas mieux que la formule soit rénovée. J'ai l'appui de Michel Lecomte. Imaginons que Ciney ou Mouscron-Péruwelz triomphe d'une D1 comme Saint-Trond par exemple. Ce serait beaucoup plus glamour ! Le groupe chargé de réformer la Coupe veut trouver une solution pour la mi-février. Le délai pour mobiliser l'opinion publique n'est-il pas trop court ? C'est toute la question. J'espère avoir l'oreille de Benoît Thans qui occupe dé-sormais un poste important à l'Union belge. Il pourra solliciter François De Keersmaeker et Steven Martens. De notre côté, on va rappeler notre combat lors de chaque Complètement Foot et mobiliser un maximum de monde (journalistes flamands, personnalités du foot belge,...) Cela doit bouger. Si l'immobilisme persiste, il faudra appeler au boycott de l'épreuve !Simon Barzyczak, pour Sport/Foot Magazine