Le Standard reste le prototype de l'équipe à laquelle tout réussit : elle prend l'avance très tôt dans le match, elle a un gardien qui ne fait pas une erreur et l'arbitre est là de temps en temps pour donner un petit coup de main, comme quand il faut oublier un penalty.

Autre point positif: tout est clair là-bas, le système mis en place par le coach est très bien compris par tous les joueurs, il peut changer les noms facilement parce que tout le monde sait exactement ce qu'il doit faire. On l'a encore vu à Mons avec Ibrahima Cissé et Julien de Sart, ils se sont directement installés dans l'entrejeu en maîtrisant les consignes.

Mais le Standard, c'est aussi du spectacle sur le bord du terrain. Guy Luzon est un peu dérangé... mais c'est finalement assez agréable. Il ne me heurte pas quand il a ses réactions épidermiques, quand il fait son show... Tant que ce n'est pas agressif ou arrogant, ça passe.

C'est une personnalité, il rayonne, il dégage plein d'enthousiasme. Sa célébration du deuxième but à Mons avec Kanu était un peu limite, mais il peut toujours dire que c'est son joueur qui a commencé !

Reste à voir comment Luzon réagira quand son équipe connaîtra ses premiers coups durs. Avec la personnalité et l'énergie qu'il montre, on peut se demander comment ça se passera.

Propos recueillis par Pierre Danvoye

Le Standard reste le prototype de l'équipe à laquelle tout réussit : elle prend l'avance très tôt dans le match, elle a un gardien qui ne fait pas une erreur et l'arbitre est là de temps en temps pour donner un petit coup de main, comme quand il faut oublier un penalty.Autre point positif: tout est clair là-bas, le système mis en place par le coach est très bien compris par tous les joueurs, il peut changer les noms facilement parce que tout le monde sait exactement ce qu'il doit faire. On l'a encore vu à Mons avec Ibrahima Cissé et Julien de Sart, ils se sont directement installés dans l'entrejeu en maîtrisant les consignes.Mais le Standard, c'est aussi du spectacle sur le bord du terrain. Guy Luzon est un peu dérangé... mais c'est finalement assez agréable. Il ne me heurte pas quand il a ses réactions épidermiques, quand il fait son show... Tant que ce n'est pas agressif ou arrogant, ça passe.C'est une personnalité, il rayonne, il dégage plein d'enthousiasme. Sa célébration du deuxième but à Mons avec Kanu était un peu limite, mais il peut toujours dire que c'est son joueur qui a commencé !Reste à voir comment Luzon réagira quand son équipe connaîtra ses premiers coups durs. Avec la personnalité et l'énergie qu'il montre, on peut se demander comment ça se passera.Propos recueillis par Pierre Danvoye