Alors qu'il devait participer aux Rencontres du cinéma de montagne de Grenoble jeudi prochain, le roi de l'escalade a été retrouvé hier sans vie chez lui. On ignore encore les causes de son décès.

Un des pionniers de "l'escalade libre" de haut niveau, grimpant des sommets ardus à mains nues, il avait contribuer à donner de la visibilité à l'escalade. Faisant véritablement corps avec la montagne, sa silhouette effilée, sa chevelure blonde et son manteau restent gravés dans la mémoire collective.

A la suite d'un accident survenu lors d'un entraînement dans les calanques en 1995, ce sportif de haut niveau mit un terme à sa carrière.

En 1982, Patrick Edlinger escalade les Gorges du Verdon à mains nues comme à son habitude. Cet exploit fait l'objet d'un film La Vie au bout des doigts, réalisé par Jean-Paul Janssen.

A.W.

Alors qu'il devait participer aux Rencontres du cinéma de montagne de Grenoble jeudi prochain, le roi de l'escalade a été retrouvé hier sans vie chez lui. On ignore encore les causes de son décès. Un des pionniers de "l'escalade libre" de haut niveau, grimpant des sommets ardus à mains nues, il avait contribuer à donner de la visibilité à l'escalade. Faisant véritablement corps avec la montagne, sa silhouette effilée, sa chevelure blonde et son manteau restent gravés dans la mémoire collective. A la suite d'un accident survenu lors d'un entraînement dans les calanques en 1995, ce sportif de haut niveau mit un terme à sa carrière. En 1982, Patrick Edlinger escalade les Gorges du Verdon à mains nues comme à son habitude. Cet exploit fait l'objet d'un film La Vie au bout des doigts, réalisé par Jean-Paul Janssen. A.W.