Ni après l'EURO 2007 (4e place), ni après les Jeux Olympiques 2008 (4e place). Trop inexpérimenté, trop gentil, pas de CV (faut-il nécessairement avoir exercé dans un club pour qu'un travail d'entraîneur soit reconnu ?)

Toujours est-il qu'alors que les Diables Rouges, malgré les changements d'entraîneurs successifs (Vandereycken, Advocaat, Leekens) continuent à pédaler dans la choucroute, les Espoirs de JFdS, eux, continuent à gagner. Ce fut encore le cas hier soir, en France (0-1 sur un but du Lokerenois Benjamin Mokulu).

Certes, la qualification pour l'EURO 2011 est loin d'être dans la poche (elle a été hypothéquée lors d'une défaite à domicile contre l'Ukraine en novembre 2009), mais il serait temps qu'on reconnaisse en haut lieu les mérites de celui qui dirige, désormais, l'académie des jeunes du Standard.

Soit dit en passant : Eliaquim Mangala et Mehdi Carcela ont été opposés ! Le premier a joué avec les Bleuets, le second avec les Diablotins.

Daniel Devos

Ni après l'EURO 2007 (4e place), ni après les Jeux Olympiques 2008 (4e place). Trop inexpérimenté, trop gentil, pas de CV (faut-il nécessairement avoir exercé dans un club pour qu'un travail d'entraîneur soit reconnu ?) Toujours est-il qu'alors que les Diables Rouges, malgré les changements d'entraîneurs successifs (Vandereycken, Advocaat, Leekens) continuent à pédaler dans la choucroute, les Espoirs de JFdS, eux, continuent à gagner. Ce fut encore le cas hier soir, en France (0-1 sur un but du Lokerenois Benjamin Mokulu). Certes, la qualification pour l'EURO 2011 est loin d'être dans la poche (elle a été hypothéquée lors d'une défaite à domicile contre l'Ukraine en novembre 2009), mais il serait temps qu'on reconnaisse en haut lieu les mérites de celui qui dirige, désormais, l'académie des jeunes du Standard. Soit dit en passant : Eliaquim Mangala et Mehdi Carcela ont été opposés ! Le premier a joué avec les Bleuets, le second avec les Diablotins. Daniel Devos