A Genk, Kevin De Bruyne a déjà fait part à plusieurs reprises de son mécontentement concernant sa position sur le terrain. "A gauche, je ne touche pas un ballon", se plaint-il. "Je voudrais une position plus axiale." Ces revendications ne plaisent guère au stade Fenix, où l'on reproche parfois au jeune joueur de songer davantage à lui qu'à l'équipe. Jean-François de Sart est-il plus conciliant que Frankie Vercauteren ? Toujours est-il que, hier soir, dans le match des Espoirs, De Bruyne a obtenu sa position axiale. Il est vrai que, pour le flanc gauche, le sélectionneur des U21 disposait de Yassine El Ghanassy. De Bruyne a été brillant en soutien de Christian Benteke, tout en étant mal récompensé de ses efforts puisque deux de ses envois ont été repoussés par le cadre. Il n'a peut-être pas tort lorsqu'il affirme qu'il s'agit là de sa meilleure position. Ce match face à l'Ecosse a finalement été remporté 1-0, sur un tir lointain d'El Ghanassy après une talonnade subtile d'Arnor Angeli.

Daniel Devos

A Genk, Kevin De Bruyne a déjà fait part à plusieurs reprises de son mécontentement concernant sa position sur le terrain. "A gauche, je ne touche pas un ballon", se plaint-il. "Je voudrais une position plus axiale." Ces revendications ne plaisent guère au stade Fenix, où l'on reproche parfois au jeune joueur de songer davantage à lui qu'à l'équipe. Jean-François de Sart est-il plus conciliant que Frankie Vercauteren ? Toujours est-il que, hier soir, dans le match des Espoirs, De Bruyne a obtenu sa position axiale. Il est vrai que, pour le flanc gauche, le sélectionneur des U21 disposait de Yassine El Ghanassy. De Bruyne a été brillant en soutien de Christian Benteke, tout en étant mal récompensé de ses efforts puisque deux de ses envois ont été repoussés par le cadre. Il n'a peut-être pas tort lorsqu'il affirme qu'il s'agit là de sa meilleure position. Ce match face à l'Ecosse a finalement été remporté 1-0, sur un tir lointain d'El Ghanassy après une talonnade subtile d'Arnor Angeli. Daniel Devos