J'ai vu les gestes de Mohamed Aoulad lors de la rencontre face à Courtrai. Je trouvais déjà cela...hors-catégorie ! Après, il refait parler de lui avec son interview dans Sport/Foot Magazine.

J'estime que quand on commence en D1, ce n'est pas une façon de se comporter. Ces réactions sont inacceptables et je remarque de plus en plus auprès des jeunes joueurs des comportements peu professionnels et individualistes.

Charleroi essaie de tirer un trait sur le passé et tient à se doter d'une meilleure image. Le club veut placer des limites. Pour ses dirigeants, la seule manière de guider les jeunes est de les éduquer. Pour cela, il faut respecter certaines règles.

Dans ce dossier, je défends la décision du club de se séparer du joueur.

Propos recueillis par Pierre Danvoye

J'ai vu les gestes de Mohamed Aoulad lors de la rencontre face à Courtrai. Je trouvais déjà cela...hors-catégorie ! Après, il refait parler de lui avec son interview dans Sport/Foot Magazine.J'estime que quand on commence en D1, ce n'est pas une façon de se comporter. Ces réactions sont inacceptables et je remarque de plus en plus auprès des jeunes joueurs des comportements peu professionnels et individualistes.Charleroi essaie de tirer un trait sur le passé et tient à se doter d'une meilleure image. Le club veut placer des limites. Pour ses dirigeants, la seule manière de guider les jeunes est de les éduquer. Pour cela, il faut respecter certaines règles.Dans ce dossier, je défends la décision du club de se séparer du joueur. Propos recueillis par Pierre Danvoye