L'erreur commise le week-end dernier par Daniel Van Buyten contre Francfort (qui avait permis à l'adversaire de recoller au score) s'était payée cash pour lui. Son coach l'avait sorti à la mi-temps. Ensuite, le Bayern avait conquis une victoire facile. Depuis que Louis van Gaal entraîne le club munichois, sa confiance au Belge est pourtant totale. Ce match face à Francfort a-t-il cassé un ressort?

Daniel Van Buyten vient de se confier dans la presse allemande. Il reconnaît qu'il est à côté de ses pompes depuis quelques semaines et, sans demander à ce que ça serve d'excuse, il invoque d'importants problèmes personnels. Sans vouloir en dire plus. Il fait évidemment allusion aux graves soucis de santé de son père, qui n'est pas bien du tout depuis son accident vasculaire cérébral en mars 2009. Sa rééducation est longue et pénible, et rien ne dit qu'il retrouvera l'essentiel de ses facultés physiques. Par contre, ses facultés mentales sont restées intactes et il vit très mal les critiques sur son fils. Il a d'ailleurs connu un nouveau problème de santé suite aux attaques de la presse flamande après l'erreur de Daniel qui avait permis à l'Allemagne de venir gagner à Bruxelles en septembre dernier. Les fleurs envoyées à la famille par l'Union Belge et le groupe des Diables n'avaient été qu'une toute petite consolation...

Pierre Danvoye

L'erreur commise le week-end dernier par Daniel Van Buyten contre Francfort (qui avait permis à l'adversaire de recoller au score) s'était payée cash pour lui. Son coach l'avait sorti à la mi-temps. Ensuite, le Bayern avait conquis une victoire facile. Depuis que Louis van Gaal entraîne le club munichois, sa confiance au Belge est pourtant totale. Ce match face à Francfort a-t-il cassé un ressort?Daniel Van Buyten vient de se confier dans la presse allemande. Il reconnaît qu'il est à côté de ses pompes depuis quelques semaines et, sans demander à ce que ça serve d'excuse, il invoque d'importants problèmes personnels. Sans vouloir en dire plus. Il fait évidemment allusion aux graves soucis de santé de son père, qui n'est pas bien du tout depuis son accident vasculaire cérébral en mars 2009. Sa rééducation est longue et pénible, et rien ne dit qu'il retrouvera l'essentiel de ses facultés physiques. Par contre, ses facultés mentales sont restées intactes et il vit très mal les critiques sur son fils. Il a d'ailleurs connu un nouveau problème de santé suite aux attaques de la presse flamande après l'erreur de Daniel qui avait permis à l'Allemagne de venir gagner à Bruxelles en septembre dernier. Les fleurs envoyées à la famille par l'Union Belge et le groupe des Diables n'avaient été qu'une toute petite consolation...Pierre Danvoye